Eulji Mundeok, héros de la bataille de Salsu

2010-06-25

Eulji Mundeok, le plus grand homme de l’histoire coréenne
Shin Chae-ho, l’un des historiens nationalistes les plus respectés au tournant des 19ème et 20ème siècles, considérait Eulji Mundeok comme le symbole de la fierté nationale. Voici le type d’éloges du héros qu’on lui prête : « Il ne fait aucun doute que le général Eulji Mundeok est le plus grand homme de notre histoire vieille de 4 000 ans. »
De son côté, Kim Busik, érudit de la dynastie Goryeo et auteur du Samguk Sagi, louait ainsi les exploits du héros : « Il est écrit dans le Chunchu Jwajeon (un livre d’histoire chinois) qu’un pays ne peut être gouverné sans les nobles. Goguryeo a réussi à se défendre contre les invasions chinoises Sui grâce au seul pouvoir d’Eulji Mundeok.»
Jamais un commandant militaire n’a fait l’objet de tant de louanges dans l’histoire coréenne. Le Samguk Sagi, qui est le document historique coréen le plus ancien existant, révèle quelques informations quant aux origines d’Eulji Mundeok, mais sa date de naissance reste inconnue. Vu que les guerres opposant Goguryeo aux Sui se sont déroulées sur une période allant de la fin du 6ème siècle au début du 7ème siècle, on peut présumer qu’Eulji Mundeok est né au milieu du 6ème siècle et qu’il est mort au début du 7ème siècle. D’après une légende provenant des environs de Jeungsan, dans la province de Pyongan, Eulji Mundeok serait originaire de la montagne Seokda ; il serait donc né près de Pyongyang.

Guerres entre Goguryeo et Sui
Après l’accession au trône du roi Gwanggaeto le Grand, alors 19ème roi de la dynastie, Goguryeo est devenu un Etat puissant et autonome, connaissant des années de prospérité, et ce jusqu’à la réunification, en 589, de la Chine du Sud et de la Chine du Nord par la dynastie Sui. Refusant de se soumettre au joug des Sui, le royaume de Goguryeo a lancé une offensive préventive contre la Chine. En 598, alors la neuvième année de règne du roi Yeongyang, Goguryeo a lancé une attaque massive au niveau de la rivière Liao. La Chine a riposté en envoyant 300 000 hommes, menés par l’Empereur Wen de Chine, le fondateur de la dynastie Sui, dont l’avancée a été contrée par une armée coréenne pleine d’entrain. Fort de cette victoire, le royaume de Goguyeo entreprit de réaliser l’unification des trois royaumes- soit Gogureyo, Baekje et Silla. Pour ce faire, la forteresse de Bukhansan, alors aux mains du royaume de Silla, devint la cible d’attaques répétées en 603 ; en 607, ce fut le tour de la forteresse de Songsan, dans le royaume de Baekje. Craignant Goguryeo, le roi Jinpyeong qui régnait alors sur Silla, demanda l’aide des Sui. L’empereur Yang des Sui fit appel à plus de 1 130 000 soldats pour lancer une nouvelle attaque sur Goguryeo.

Bataille de Salsu, la plus grande victoire militaire de l’histoire coréenne
Eulji Mundeok vit que les provisions en nourriture de l’armée Sui s’épuisaient ; il fit alors en sorte d’éloigner au maximum les troupes ennemies de leurs centres d’approvisionnement et s’assura qu’il ne reste aucune denrée alimentaire, que ce soit dans les maisons ou dans les champs, aux abords de la forteresse. L’épuisement des troupes ennemies se faisait remarquer à mesure que les hostilités se prolongeaient. Eulji eut alors recours à la stratégie de la retraite feinte. Il envoya un message appelé le « Yeosujang Wujungmun Si », titré ainsi « un poème au général Sui Yu Zhongwen rédigé par le commandant en chef de l’armée de Goguryeo ». D’après la traduction originale en anglais, le contenu du poème est le suivant :

A l’attention du général Yu Zhongwen, commandant des Sui
Le ciel sait à quel point votre stratégie militaire est brillante ;
La terre sait combien vos stratagèmes sont astucieux ;
Votre nom est connu de tous, par delà les frontières ;
Le temps est venu de récolter les fruits de vos efforts.


Après avoir lu ledit message, Yu Zhongwen battit en retraite. Eulji Mundeok lui tendit alors une embuscade, réussissant à défaire l’armée forte de 305 000 hommes à la rivière Salsu, qui séparait les provinces nord et sud de Pyongan. Alors que l’armée Sui était à mi-chemin de sa traversée de la rivière, Eulji Mundeok ouvrit le barrage, si bien que les troupes ennemies furent noyées. L’armée Sui fut ainsi contrainte de reculer. Certaines archives indiquent que seuls 2 700 survivants réussirent à retourner à la forteresse de Yodong. Cette bataille, qu’on appelle communément « la Bataille de Salsu », est l’une des plus grandes victoires militaires enregistrées dans l’histoire mondiale. Eulji Mundeok restera considéré comme un héros, un patriote, un homme doté d’une grande sagesse, et surtout comme le brillant défenseur de Goguryeo contre les invasions ennemies.

  • Top
  • Print
  • Twitter
  • Facebook
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next