• Bibimbap, le choc et l’harmonie des saveurs

    Jeonju

    more


  • Les amoureux de la Corée connaissent tous le bibimbap, ce plat coréen très réputé qui marie riz, légumes, viandes et condiments dans un grand bol, parfois servi encore brûlant. Tous ces ingrédients sont ensuite mélangés avec une cuillère avant d’être dégustés… Il s’agit d’une spécialité culinaire du pays du Matin clair unique en son genre… et c’est à elle que nous allons consacrer cette émission spéciale de la KBS WORLD Radio qui célèbre la nouvelle année 2017 ! Une émission intitulée « Bibimbap, le choc et l’harmonie des saveurs », qui vous fera découvrir des aspects insoupçonnés de ce plat que vous croyiez peut-être connaître…



    « Quand les étrangers mangent du bibimbap la première fois, ils découvrent d’un seul coup tout un mélange de saveurs combinées. C’est comme si quelqu’un qui avait écouté des performances solo séparées toute sa vie découvrait pour la première fois une symphonie. Il ne connaissait que le son du violon, ou le son du tambour seul. Mais maintenant il peut se régaler de tous ces sons joués en harmonie. C’est ça le bibimbap, une symphonie de saveurs », explique le critique culturel Lee O-young.



    Il n’existe pas d’archives historiques qui documenteraient l’apparition du bibimbap… mais certaines théories suggèrent que ce plat est né de la nécessité de manger les nourritures offertes aux ancêtres lors des rituels donnés en leur honneur ; d’autres prétendent que cette spécialité faisait partie de la cuisine royale. Une théorie privilégiée affirme que le bibimbap vient de l’habitude de manger dans les champs, pendant la journée de labeur. Un conteur du Festival du bibimbap à Jeonju a ainsi raconté que les paysans étaient très occupés, et mélangeaient dans un bol tous les ingrédients pour aller plus vite… ce qui serait à l’origine de la célèbre spécialité de cette ville.



    Cette émission spéciale vous emmènera à travers toute la Corée du Sud, à la découverte de bibimbaps tous plus extraordinaires les uns que les autres, et elle vous fera rencontrer les grands chefs qui perpétuent cette fière tradition.

    Nous partirons tout d’abord pour Jeonju, qui organise chaque année un grand festival du Bibimbap, dans le quartier de Pungnam-ro, pas très loin du célèbre village de maisons traditionnelles. Nous vous ferons découvrir ainsi le nombre élevé de « namuls » qui entrent dans un simple bol de bibimbap.

    Nous prendrons ensuite la direction de Jinju, une ville située dans le sud-est de la péninsule.. Sur son marché central, on trouve un restaurant centenaire… Si les namuls sont en général frits, dans le bibimbap de Jinju, ils sont surtout bouillis. Autre particularité locale : les légumes sont coupés en tous petits dés, de la taille d’un pouce environ… une tradition qui s’explique par les exigences de l’ancienne noblesse. La touche finale du bibimbap de Jinju est le « yukhoe », nom de la viande crue ou du steak tartare à la coréenne.

    Nous mettrons ensuite le cap sur le port de Tongyeong. « Naturellement, le bibimbap de Tongyeong est cuisiné avec des algues, ainsi que des moules fraîches. Ce qui est formidable avec les légumes de Tongyeong, c'est qu'ils sont cultivés dans l’air marin. Ainsi, même les épinards ont un goût différent de ceux cultivés dans d'autres régions » explique une spécialiste de la gastronomie locale, Hwang Yeong-suk.

    Enfin, dernière étape de ce périple culinaire : Andong, et son célèbre « Heot-jesabap ». Le bibimbap de Andong est très lié aux cérémonies d’hommage aux ancêtre. Particularité locale : il n’y a pas de gochujang, la fameuse sauce de piment rouge. A la place, on utilise de la sauce de soja traditionnelle…

    Nous conclurons cette émission par une compétition de bibimbap. Bon appétit !