• Un formidable héritage, le kimjang



  • Le 13 novembre 2013. Face à l’Hôtel de ville, plus de 3 000 personnes se sont rassemblées sur la place de Séoul qui s’étale sur plus de 13 000m2. Vêtu d’un tablier, d’un bonnet en plastique et de gants en caoutchouc, l’entière place s’est transformée en une production géante de kimchi, le chou salé, épicé et fermenté.



    La société Korea Yakult et la municipalité de Séoul se sont jointes encore une fois cette année dans le cadre du Festival du partage de l’amitié grâce au kimchi. Les 200 tonnes de kimchi produites pendant cet événement furent distribuées aux plus nécessiteux.

    Chaque année, avant le commencement de l’hiver, de larges quantités de kimchi sont préparées pour affronter la saison froide. Cette tradition, unique à la Corée, est connue sous le nom de « kimjang » et fut ajoutée, l’année dernière, sur la liste du Patrimoine humanitaire culturel intangible de l’Unesco. Le kimjang est ce qui a permis aux Coréens de continuer de profiter du kimchi et cela depuis des générations.



    Selon une étude menée en 2011 par le Bureau du patrimoine culturel, 95 % des sud-Coréens interrogés ont affirmé manger du kimchi au moins une fois par jour. 80 % disent avoir préparé eux-mêmes le kimchi ou du moins participé au processus de fabrication comme aider sa famille ou ses voisins à faire le kimjang. En résumé, la majorité des Coréens participent d’une manière ou d’une autre à la préparation du kimjang.

    « Nombreux sont ceux qui croient que la plupart des sud-Coréens achètent le kimchi tout fait, mais il est important de souligner que le kimjang kimchi fait maison, jouit toujours d’une grande image. Certains vont même jusqu’à commander les ingrédients directement chez les producteurs, alors que d’autres achètent les choux déjà saumurés s’ils sont trop occupés pour préparer le kimjang d’hiver à partir de rien. Certaines communautés préparent ensemble le kimjang et se le partagent une fois qu’il est fait. Il est notable que le kimjang joue toujours un rôle important dans la vie des Coréens d’aujourd’hui. »



    [Photos]
    1,2,16 La maître gastronome, madame Chun Su-bong
    3,4,8,17 Terra Madre
    5,6,7,14,15 Institut culinaire Han Bok-sun Food
    9 Entreprise de produits laitiers Korea Yakult
    10,11,12,13 Institut de formation des jeunes - Université Kyemyeong