• La langue coréenne s'épanouit à travers le monde

  • La langue coréenne se place à la 12e position mondiale

    Les langues sont utilisées depuis la nuit des temps comme moyen de communication. Il y en a plus de 6 000 parlées dans le monde entier : l'anglais arrive en tête en terme de nombre de locuteurs, suivi par l'espagnol et le chinois. On estime qu'environ 77 à 78,8 millions de personnes dans le monde parlent coréen. Cela situe la langue entre le 12e et le 20e rang sur la liste des langues les plus parlées.

    Ce chiffre inclut les habitants de Corée du Sud et de Corée du Nord, dont c’est la langue officielle, ainsi que les expatriés répartis aux quatre coins du globe. Le nombre de personnes apprenant le coréen comme seconde ou troisième langue est en augmentation depuis quelques années.



    L'institut Roi Sejong, berceau de l'enseignement de la langue coréenne

    Le « Sejong hakdang », ou « Institut Roi Sejong » est une organisation officielle agréée par le gouvernement sud-coréen pour l'enseignement de la langue et de la culture coréennes. Il a débuté ses activités en 2007 avec 13 centres dans trois pays et forme actuellement un réseau de 117 centres dans 51 pays autour du monde. La fondation pour l'institut Roi Sejong soutient les centres de chaque pays tout en favorisant leur autonomie de fonctionnement et une gestion selon l’environnement local.


    Si le phénomène hallyu, cette vague coréenne qui s’est formée dans les années 1990, a grandement contribué à la promotion de la langue coréenne à travers le monde, tous les apprenants ont leur propre objectif en tête. Dans les pays en voie de développement, certains étudient le coréen dans l'espoir de trouver un emploi lié à la Corée du Sud alors que d'autres l'apprennent pour des raisons académiques. D’autres, notamment en Europe, suivent des cours pour le plaisir, pour en savoir plus sur le pays du Matin clair et mieux comprendre sa culture.



    Établir un système éducatif mondial du coréen

    Une fois par an, la conférence des enseignants de coréen réunit les responsables de l'institut Roi Sejong ainsi que des professeurs qui enseignent le coréen partout dans le monde afin de tisser des liens, de partager des méthodes d'enseignement et les informations nécessaires pour la gestion des centres. Cet événement contribue à accroître le professionnalisme des enseignants et des personnes concernées. Une programmation riche et variée autour de l'éducation de la langue et de la culture coréennes les attend chaque année.

    La fondation pour l’institut Roi Sejong porte aussi ses efforts sur la formation continue des professionnels qui travaillent déjà sur le terrain. Le programme vise à accroître leur professionnalisme et leurs compétences. Par ailleurs, la fondation a développé un manuel de la langue coréenne, « Le coréen de Sejong », en collaboration avec l'institut national de la langue coréenne. Composé pour l'instant de quatre tomes, ce manuel de référence est distribué aux centres du monde entier, garantissant ainsi une certaine qualité de l'enseignement. La publication des tomes 5 à 8 est prévue pour la fin de l'année.

    La langue devient la culture

    Le cours de culture est la façon la plus simple de promouvoir la Corée. La classe dite d’« Assortiment culturel » désigne un ensemble d'enseignants spécialisés et de matériel pédagogique. La fondation pour l’institut Roi Sejong dispense ce programme spécial pour faciliter les cours de culture à l'étranger.

    L'intérêt pour la langue et la culture coréennes croît à un rythme soutenu. L'institut Roi Sejong, comme ses équivalents, l'Alliance française pour le français, l'institut Goethe pour l'allemand et l'institut Confucius pour le chinois, participe activement à la promotion de la langue coréenne et à la diffusion de la culture coréenne. Le gouvernement prévoit d'augmenter le nombre de branches à 200 d'ici 2017. Pour assurer une gestion stable de l'institut Roi Sejong, il envisage d'adapter le matériel pédagogique selon les besoins de chaque pays, de développer davantage de programmes culturels et de former des enseignants plus professionnels et plus spécialisés.

    Épilogue : le coréen s'épanouit dans le monde

    Le hangeul ou l'alphabet coréen a été promulgué en 1446 par le roi Sejong de Joseon. Avec près de six siècles d'histoire, il sert aujourd'hui de pont pour la communication entre les Coréens et le monde, et cela grâce aux efforts de l'institut Roi Sejong.