Police : l’affaire Baek Nam-ki constitue une nette violation des droits humains

Publié le: 2018-08-21 16:42:41 Mis à jour le: 2018-08-21 16:43:56

Police : l’affaire Baek Nam-ki constitue une nette violation des droits humains

La Police nationale a conclu aujourd’hui son enquête sur le décès du paysan activiste Baek Nam-ki. Une investigation qu’elle avait lancée il y a six mois.

Sa commission en charge de faire la lumière sur les violations des droits de l’Homme a annoncé que les canons à eau tirés par les forces anti-émeutes en y mettant des substances lacrymogènes étaient bel et bien le responsable définitif de la mort du militant. Il s’agit donc d’une violation claire des droits humains. Elle a également qualifié d’inappropriée la mesure prise par la police après que ce dernier ait été blessé.

Baek est décédé en septembre 2016 après s’être évanoui, frappé par des tirs de canons à eau de la police, et ce lors d’une manifestation, en novembre 2015, contre plusieurs actions de l’administration de l’époque, celle de Park Geun-hye.

[Photo : YONHAP News]

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>