JO : au revoir PyeongChang, à bientôt Pékin !

Publié le: 2018-02-25 21:09:55 Mis à jour le: 2018-02-25 22:49:14

JO : au revoir PyeongChang, à bientôt Pékin !

Les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 se terminent ce soir par une cérémonie de clôture en présence du président sud-coréen Moon Jae-in et son épouse, le patron du Comité international olympique Thomas Bach, la fille et conseillère du numéro un américain Ivanka Trump, le vice-président du Comité central du Parti des travailleurs de la Corée du Nord Kim Yong-chol ainsi que de nombreuses personnalités et des amoureux du sport venus du monde entier. 

Kim, qui est arrivé ce matin au Sud sur fond de forte opposition de la part des députés du PLC, le premier parti d’opposition conservateur, s’est entretenu juste avant la cérémonie avec le chef de l’Etat sud-coréen. Lors de cette rencontre, Pyongyang a fait part de sa volonté de dialoguer avec Washington. A l’heure actuelle, tous les détails de leurs discussions n’ont pas été dévoilés.

Sous le thème du « Next Wave », des spectacles traditionnels et modernes qui transmettent un message de paix sont programmés tout au long de cette cérémonie qui a commencé à 20h pour terminer à 22h. Le chanteur Jang Sa-ik a interprété l’hymne national. Quant à Lee Honey, une ancienne Miss Corée qui est à la fois joueuse de gayageum et actrice a présenté une danse de la Cour royale. Lorsque des centaines de drones brillants ont créé le tigre Soohorang, la mascotte de Pyeongchang, dans le ciel et lorsque celui-ci s’est transformé en un coeur immense, le public a exprimé une forte émotion. 
 
Pour ces Olympiades qui ont débuté le 9 février dernier, 2 920 athlètes originaires de 92 pays différents se sont disputés les médailles en jeu dont 102 en or. Jamais autant de nations n'avaient envoyé autant d'athlètes à cet événement sportif international. C’est la Norvège qui occupe le trône du classement des pays avec au total 39 médailles dont 14 d’or. Elle est suivie de l’Allemagne et du Canada. La Corée du Sud a pour sa part récolté au total 17 médailles : cinq d’or, huit d’argent et quatre de bronze pour terminer à la septième position.

Ces JO sont particulièrement significatifs pour les sud-Coréens, car il s’agissait tout d’abord de leur deuxième réception de ce rendez-vous planétaire depuis 30 ans. En 1988, Séoul avait organisé les Jeux d’été. Et le pays hôte peut être fier car il a décroché le plus grand nombre de médailles depuis sa première participation aux Olympiades d’hiver. A noter que ces récompenses ont été obtenues non seulement dans des domaines où la Corée du Sud est forte, comme le patinage de vitesse ou le short-track, mais aussi dans des disciplines où elle n’avait jusqu’ici pas montré de talents comme le curling ou le bobsleigh.
 
PyeongChang 2018 sera aussi marqué comme un tournant pour l’amélioration des relations intercoréennes. La Corée du Nord y a envoyé des athlètes et supporters. Une équipe commune de hockey féminin qui a réuni sud et nord-Coréennes a même été formée. Et le défilé conjoint des sportifs des deux Corées sous un même drapeau – celui de la péninsule – lors de la cérémonie d’ouverture restera gravé dans la mémoire de tous.

Au revoir, PyeongChang, à bientôt Pékin ! La capitale chinoise accueillera la prochaine édition des JO d’hiver, la 24e, en 2022.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
Podcasts
  • Podcasts
  • En téléchargeant les podcasts de KBS World Radio au format MP3, vous pouvez écouter nos programmes...

<

4 / 4

>