La Fed relève son taux directeur open the window of AOD

Publié le: 2017-06-18

Title

La Réserve fédérale américaine (Fed) a procédé à une nouvelle hausse de son taux d'intérêt d'un quart de point. A l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire (FOMC) tenue 14 juin à Washington, la Fed a décidé de relever de 0,25 % son taux directeur, qui se situe désormais dans une fourchette de 1 % à 1,25 %. Il s'agit de son deuxième relèvement du taux depuis le début de l'année. La précédente hausse, qui date de mars dernier, avait fait passer le taux dans une fourchette comprise entre 0,75 % et 1 %. La Fed avait déjà annoncé qu'elle procéderait à trois relèvements cette année. Il devrait donc y avoir une autre hausse de taux au cours du second semestre 2017.

Ce relèvement de taux annoncé mercredi reflète la confiance de la banque centrale américaine dans une croissance soutenue de l'économie du pays. Le taux de chômage aux Etats-Unis, entre autres, est tombé à 4,3 % le mois dernier, soit son plus bas niveau en 16 ans.

Le taux d'intérêt directeur américain est désormais au même niveau que celui de la Banque de Corée (BOK), à 1,25 %. Si la Fed relève une nouvelle fois son taux directeur au second semestre de cette année, le taux américain pourrait dépasser le taux sud-coréen. L'évolution du taux directeur américain peut en effet avoir un impact significatif sur l'économie du pays du Matin clair. La remontée du taux américain risque de provoquer des fuites de capitaux dans les pays émergents, y compris la Corée du Sud. Pour éviter une telle situation, la BOK pourrait relever lui aussi son taux directeur, alourdissant ainsi la charge des ménages comme des entreprises. Or, aujourd'hui, le surendettement des ménages est plus que jamais grave et peut jouer le rôle de détonateur dans l'économie du pays. Dans ce contexte, une hausse du taux d'intérêt sud-coréen pourrait non seulement faire reculer la consommation mais surtout aggraver le risque de défaillance des ménages et provoquer, à terme, une instabilité générale du marché financier du pays.

Par ailleurs, la Fed a fait savoir qu'elle procéderait à une réduction de son bilan qui atteint aujourd'hui les 4 500 milliards de dollars, à supposer que l'économie évolue globalement comme prévu. Pour ce faire, la banque centrale américaine pourrait céder 6 milliards de bons du trésor et 5 milliards de titre hypothécaires chaque mois. Au cours de ce processus, les taux des bons du Trésor pourraient monter en entraînant une dépréciation de la monnaie sud-coréenne et accélérant les fuites de capitaux hors de Corée du Sud. A titre indicatif, les capitaux étrangers qui ont fui le pays entre août 2005 et août 2007, période où le taux directeur américain était plus élevé que le taux sud-coréen, s'élève à 19 700 milliards de wons, soit environ 1,7 milliard de dollars.

Malgré toutes ces craintes, Séoul fait preuve d'un optimisme prudent. Il estime que la volatilité suscitée sur le marché financier sud-coréen par le relèvement du taux américain devrait rester limitée d'autant plus qu'il s'agit d'une mesure annoncée depuis un certain temps par les autorités monétaires américaines. Il a toutefois fait savoir qu'il surveillera de près l'évolution des marchés et mettra en place des mesures de stabilisation si nécessaire. Il a également annoncé qu’il présentera, dans le plus bref délai, des mesures, pour réduire les risques liés à l'endettement des ménages.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
Podcasts
  • Podcasts
  • En téléchargeant les podcasts de KBS World Radio au format MP3, vous pouvez écouter nos programmes...

<

4 / 4

>