Washington demande la révision de son ALE avec Séoul open the window of AOD

Publié le: 2017-07-16

Title

Les États-Unis ont officiellement demandé à la Corée du Sud de réviser l'accord de libre-échange entre les deux pays. Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a annoncé le 12 juillet que Washington avait adressé une notification dans ce sens à Séoul. Le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie a indiqué le lendemain avoir reçu la lettre via l'Ambassade de Corée du Sud aux États-Unis.

Selon l'annonce faite par l'USTR, le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a notifié au gouvernement sud-coréen que l'administration Trump demande la tenue d'une réunion du comité conjoint spécial sur l'accord de libre-échange entre les deux pays. La démarche a pour but d'entamer le processus de négociations « visant à éliminer les barrières au commerce américain et à considérer la nécessité de réviser l'accord bilatéral ». Lighthizer a indiqué que, depuis l'entrée en vigueur du traité bilatéral, le déficit de la balance américaine des biens a été doublé en passant de 13,2 milliards de dollars à 27,6 milliards de dollars et que les exportations de produits américains ont diminué. Il a ajouté qu'il s'agit d'une situation fort différente de ce que l'administration précédente avait expliqué aux Américains en sollicitant la ratification de l'accord. Dans la lettre adressée au ministre sud-coréen du Commerce, Joo Hyung-hwan, le représentant américain au commerce a proposé de tenir la réunion du comité conjoint spécial le mois prochain, à Washington, en soulignant l'importance d'accomplir des progrès « favorisant la création d'un terrain réellement équitable et équilibré ».


Selon l'accord en vigueur, si une des deux parties demande la tenue d'une réunion du comité conjoint spécial, l'autre doit y répondre dans un délai de 30 jours. Cependant, Séoul souhaite définir le calendrier de négociations via des discussions de travail avec Washington, étant donné qu'un projet de loi sur l'organisation du gouvernement est déposé devant l'Assemblée nationale et que le poste de ministre délégué au Commerce extérieur est actuellement vacant. Il fait également valoir que, selon l'accord bilatéral, toute décision du comité conjoint doit être prise « sur la base d'un consensus entre les deux pays », ce qui laisse entendre que la Corée du Sud n'a pas l'obligation d'accepter la demande de révision de l'accord de la part des États-Unis.


Par ailleurs, d'après la procédure interne aux États-Unis, le Congrès doit déléguer le pouvoir de négociation à l'exécutif pour que celui-ci puisse procéder à des amendements aux accords commerciaux passés avec d'autres pays. Pour ce faire, l'exécutif doit donner notification au Congrès 90 jours avant l'ouverture de pourparlers et l'informer des objectifs et des stratégies de négociation au moins 30 jours avant. Compte tenu de tout cela, les négociations pourraient débuter au plus tôt en novembre prochain.


Après l'annonce de Washington, le gouvernement sud-coréen a fait savoir qu'il était prioritaire d’analyser les effets de l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange sur les économies des deux pays et de déterminer si le traité est réellement responsable du déséquilibre du commerce bilatéral. D'ailleurs, lors de la visite du président sud-coréen Moon Jae-in aux États-Unis fin juin, Séoul a déjà proposé à Washington de mener des études conjointes dans cette optique.


En effet, le gouvernement sud-coréen estime que l'accord de libre-échange produit des effets bénéfiques aussi bien aux États-Unis qu'en Corée du Sud. Il ne manque pas de souligner que, dans le secteur automobile, les importations de voitures américaines au pays du Matin clair ont même augmenté de 37,1 % depuis l'entrée en vigueur de l'accord alors que les exportations de voitures made in Korea vers les États-Unis n'ont progressé que de 12,4 %.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>