Les discussions sur la révision de l'accord de libre-échange entre Séoul et Washington pourraient s’accélérer open the window of AOD

Publié le: 2017-11-12

Title

La Corée du Sud et les Etats-Unis pourraient débuter les négociations visant à réviser leur accord de libre-échange dès le mois prochain au plus tôt. Aujourd’hui, les deux pays partagent la nécessité d'accélérer les discussions. Ils ont exprimé leur volonté en ce sens à l'issue du sommet de leur dirigeant tenu le 7 novembre à Séoul.

Mardi, dans la conférence de presse qui a suivi le sommet bilatéral, le président sud-coréen Moon Jae-in a fait savoir que les deux pays ont décidé de mener promptement les procédures de révision de l’accord. Le numéro un américain Donald Trump a, de son côté, exprimé sa gratitude envers son homologue sud-coréen qui a exhorté sa délégation à coopérer étroitement avec l'équipe américaine en vue de parvenir à un meilleur traité.

En effet, dans un contexte où les négociations destinées à réviser l'accord de libre-échange nord-américain (Alena) en cours marquent le pas, les Etats-Unis cherchent une issue de secours pour leur commerce extérieur. Le gouvernement sud-coréen estime, lui aussi, qu'il vaudrait mieux ne pas laisser traîner trop longtemps le dossier controversé.

Séoul et Washington ont déjà entamé les procédures internes nécessaires à l'ouverture des négociations de révision de leur accord de libre-échange. En vertu de sa législation sur la conclusion d'un traité commercial et sur sa mise en œuvre, le pays du Matin clair devra accomplir des procédures telles qu'une étude de faisabilité économique de l'accord, des consultations publiques ou un compte-rendu devant le Parlement. Les observateurs prévoient que toutes ces procédures pourraient être finalisées d’ici la fin de ce mois. Aux États-Unis, pour procéder à une révision complète d'un accord commercial, l'exécutif doit donner notification au Congrès 90 jours avant l'ouverture des pourparlers et l'informer des objectifs et des stratégies de négociation au moins 30 jours en amont. En revanche, quand il s'agit d'une révision partielle du traité, les procédures deviennent plus simples. On peut donc dire que le rythme du processus de révision dépend de la volonté des deux gouvernements.

Le gouvernement sud-coréen a estimé que l'accord de libre-échange sud-coréano-américain génère des effets mutuellement bénéfiques pour les deux pays et comptait limiter la révision du traité au strict minimum. L'administration américaine exigeait, de son côté, une renégociation en menaçant même d'annuler le texte. Pourtant, les avis sont partagés même au sein du pays de l’Oncle Sam. Les partisans du traité actuel sont aussi nombreux que ses détracteurs.

C'est dans ce contexte que les dirigeants des deux pays se sont montrés en faveur d'une ouverture rapide des négociations. Et il y a de fortes chances pour que l'accord soit révisé partiellement au lieu d'être renégocié. Pourtant, un responsable du gouvernement sud-coréen a précisé avec prudence que Washington n'a pas officiellement demandé une révision partielle de l'accord et que, de ce fait, il est difficile de prédire le moment de l'ouverture des négociations bilatérales. Il a toutefois exprimé son optimisme en ajoutant qu’une accélération des procédures concernées permettrait de démarrer les discussions dès le mois de décembre.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>