Séoul renforce son contrôle sur les créances hypothécaires immobilières open the window of AOD

Publié le: 2017-12-03

Title

Les autorités financières sud-coréennes ont annoncé une série de mesures visant à contenir les prêts garantis par des biens immobiliers résidentiels, donnant ainsi suite à la nouvelle politique gouvernementale de lutte contre la hausse de l'endettement des ménages. Il s'agit notamment d'appliquer dès l’année prochaine une nouvelle méthode de calcul du ratio de la dette au revenu (DTI). Cette mesure concernera dans un premier temps la région métropolitaine de Séoul et certaines zones en proie aux spéculations immobilières, avant d’être étendue aux autres régions du pays.

La Commission des services financiers (FSC) et le Service de supervision financière (FSS) ont rendu publiques le 26 novembre une série de mesures qui s'inscrivent dans le cadre du plan global de lutte contre l'endettement des ménages, présenté par l’exécutif le 24 octobre dernier. Elles ont notamment décidé d'évaluer plus exactement la capacité de remboursement de l’emprunteur. À cet égard, elles ont mis en place un nouveau mode de calcul du ratio de la dette au revenu, qui sert de base aux institutions financières pour décider du montant du prêt à accorder. Selon la nouvelle méthode, la somme du principal de l’ensemble des prêts hypothécaires immobiliers contractés par le demandeur est rapportée au revenu annuel, alors qu'actuellement n’est pris en compte que le principal du nouvel emprunt. L'adoption du nouveau mode de calcul rend ainsi plus difficile l’accès à l’emprunt par les propriétaires de plusieurs logements. Une autre mesure consiste à examiner plus en détail les informations sur le revenu de l’emprunteur. Désormais, on prendra en compte le revenu perçu au cours des deux dernières années, au lieu d’une année. Les autorités financières se sont fixé pour objectif d'implanter sur le terrain de meilleures pratiques de contrôle des prêts, basées sur une vérification rigoureuse de la solvabilité de l'emprunteur.

Le plan de lutte contre la hausse de l’endettement des ménages, présenté en octobre par le gouvernement de Moon Jae-in, s'articulait autour de deux volets : la limitation de la hausse des prêts hypothécaires, principal responsable du surendettement, et l'aide aux ménages à faibles revenus et aux autoentrepreneurs pour le remboursement de leurs dettes, avec un accent mis sur le premier. L’exécutif avait notamment décidé de durcir les conditions d'octroi des créances hypothécaires afin de contenir les transactions immobilières à des fins spéculatives. La mise en place de ce nouveau dispositif de calcul du DTI constitue donc l'une des premières traductions concrètes de cette nouvelle politique gouvernementale.

Ces dernières années, la dette des ménages sud-coréens s'est considérablement accrue. Une évolution qui menace même l'avenir de l'économie nationale. Fin août, elle a dépassé la barre des 1,4 million de milliards de wons, soit quelque mille milliards d’euros. Ce qui représente près de 93% du produit intérieur brut (PIB) et pourrait constituer un frein pour l’économie du pays. Face à ce constat, le gouvernement a donc décidé d'agir avant que la situation ne dégénère en crise économique.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>