L’économie sud-coréenne prise en étau dans la guerre commerciale Chine-USA open the window of AOD

Publié le: 2018-04-08

Title

Avec l’escalade des droits de douane engagée entre Washington et Pékin, de nombreux pays s’inquiètent des répercussions sur leur économie. Pour la Corée du Sud, la baisse des exportations sera évidente, de 200 millions à plus de 30 milliards de dollars selon les scénarios.

Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a déclaré mercredi que 1 300 produits importés en provenance de Chine seraient bientôt taxés à hauteur de 25 %. L’empire du Milieu a aussitôt répliqué en annonçant des mesures de rétorsion concernant 128 articles « made in USA ». Il se prépare aussi à saisir l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Tel est le premier accrochage entre les deux géants, qui risque fort de s’étendre si la donne ne change pas.

Pour l’heure, l’administration de Donald Trump lâche du lest. Elle a repoussé l’entrée en vigueur des nouvelles taxes pour début juin, après une audition publique. Pékin a pour sa part annoncé que l’application de ses mesures de représailles pourrait varier en fonction de la décision du pays de l’Oncle Sam. Les deux parties ont ainsi gagné deux mois pour se rapprocher.

Le poids des deux premières économies mondiales est tel qu’un conflit est susceptible de restructurer le commerce international et d’affecter la conjoncture mondiale. Tout le monde a donc les yeux rivés sur leur bras de fer.

Ce sont les pays asiatiques qui seraient les premiers à en faire les frais. Les exportateurs chinois ont l’habitude de valoriser les produits venant de Corée du Sud, de Taïwan, de Vietnam et de Malaisie afin de les revendre de l’autre côté du Pacifique. S’ils sont pénalisés par de lourds droits d’entrée, les pays d’origine des marchandises ne seront pas, eux non plus, à l’abri.

La situation fait donc peser un risque sur l’économie du pays du Matin clair. L’Association coréenne pour le commerce international (Kita) a analysé d’éventuelles conséquences de cette bataille commerciale selon trois modèles. La meilleure hypothèse est que Washington se contente de viser seulement les marchandises chinoises dont les importations excèdent 50 milliards de dollars. Dans ce cas, les ventes sud-coréennes à l’étranger reculeraient de 0,03 %, ou 190 millions de dollars. Deuxième possibilité : la Chine pourrait accepter certaines demandes américaines pour mettre fin aux tensions, en lui achetant par exemple un plus grand volume de semi-conducteurs. Mais ce choix porterait un coup dur au pays du Matin clair, grosse productrice de ces puces électroniques. Une perte estimée à environ quatre milliards de dollars. Mais le pire scénario serait une « guerre totale » entre les deux puissances. Les principaux pays recourraient alors à leurs propres mesures protectionnistes, à l’envi, et le commerce mondial reculerait de 6 %, et les exportations sud-coréennes, de 6,4 %, soit plus de 36 milliards de dollars.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>