L’ancien président Lee Myung-bak poursuivi en Justice open the window of AOD

Publié le: 2018-04-15

Title

Le Parquet de Séoul a formellement inculpé lundi l’ancien président de la République Lee Myung-bak. Celui-ci devra faire face aux juges cinq ans après son départ du pouvoir, à l’image de ses deux prédécesseurs Chun Doo-hwan et Roh Tae-woo, et de sa successeure Park Geun-hye.

Les enquêteurs ont retenu un total de 16 chefs d’accusation contre lui. En tête vient la réception de pots-de-vin à hauteur de 11,1 milliards de wons, l’équivalent de 8,5 millions d’euros. Parmi eux, 700 millions de wons (530 000 euros) proviendraient des fonds secrets du NIS, l’agence de renseignement sud-coréenne. Lee aurait aussi accepté des dessous-de-table de plusieurs groupes industriels, dont notamment Samsung Electronics. Le géant de l’électronique aurait payé 5,85 millions de dollars de frais de justice au nom de la société DAS. Ce fabricant de pièces automobiles est suspecté depuis la présidentielle de 2007 d’être détenu de facto par l’ancien chef de l’Etat. Les inspecteurs ont d’ailleurs affirmé avoir levé une grande partie du voile sur cette rumeur : Lee est selon eux le réel propriétaire de DAS et tient les rênes de sa gestion depuis sa création. Il aurait profité de ce lien opaque pour détourner 33,9 milliards de wons, soit près de 25,7 millions d’euros, entre 1991 et 2007. Si l’on y ajoute d’autres malversations, le montant s’élèverait à 34,9 milliards de wons ou 26,4 millions d’euros. L’acte d’accusation mentionne également l’abus de pouvoir et la fuite de documents confidentiels de la présidence, entre autres.

Mais l’ex-président conservateur rejette la plupart de ces accusations. Concernant les pots-de-vin, il dit n’être au courant de rien. Quant à DAS, la société appartiendrait à ses actionnaires, dont son frère aîné Lee Sang-eun. Ainsi, il continue à refuser d’être entendu par le Parquet tout en parlant de « vengeance politique ».

Malgré une telle dénégation, l’affaire devrait prendre de l’envergure. Le ministère public envisage de poursuivre ses investigations afin de joindre au dossier quelques nouvelles inculpations, et ce avant le jugement de première instance. De plus, bon nombre de ses proches font aussi l’objet d’enquêtes pour corruption : sa femme, son fils et son frère aîné entre autres. Dès que les accusations seront confirmées, leur nom pourrait venir s’ajouter à la liste des corrupteurs. En attendant l’issue du procès, le Parquet demandera à la Justice une mesure conservatoire pour empêcher l’accusé de liquider ses biens illégalement acquis.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>