Naver introduit de nouvelles mesures contre la manipulation de l’opinion en ligne open the window of AOD

Publié le: 2018-05-13

Title

Dans la foulée du scandale de trucage des commentaires en ligne, ou « affaire Druking », Naver a annoncé une série de nouvelles mesures visant à prévenir les tentatives de manipulation de l'opinion publique sur internet. A partir du second semestre de l’année, le portail web le plus populaire en Corée du Sud n'affichera plus sur sa page d'accueil mobile les articles de presse sélectionnés par ses propres soins, ni ne publiera en temps réel la liste des mots-clés les plus recherchés par ses visiteurs.

Lors d'une conférence de presse mercredi, la PDG de Naver, Han Seong-sook, a fait savoir qu’à partir du troisième trimestre de cette année, le premier portail du pays ne procéderait plus à la sélection des articles de presse publiés sur sa page d'accueil. Il introduira, en revanche, une rubrique d'information dont les contenus seront choisis et configurés par les agences de presse ou les journaux eux-mêmes. Naver adoptera également le système dit « outlink ». Ainsi, lorsque l'internaute clique sur le titre d'un article, il sera redirigé vers le site du média. En outre, un fil d’actu personnalisé sera mis en place. Ce service, nommé AiRS, permettra de recommander des articles de presse aux utilisateurs en fonction de leurs centres d'intérêt identifiés grâce à la technologie d'intelligence artificielle. Sur ces espaces, l'affichage ou non de fenêtres de commentaires en bas des articles ou encore les critères d’affichage de ces commentaires seront décidés par les fournisseurs d'information eux-mêmes.

Par ailleurs, la liste des mots-clés les plus saisis sur le portail n'apparaîtra plus automatiquement sur la page d'accueil mobile. Les visiteurs pourront choisir de la faire s'afficher sur la première page ou non. Enfin, Naver renforcera sa surveillance de manière à détecter rapidement les attaques utilisant des logiciels malveillants de type macro qui permettent d'automatiser les processus.

Le portail avait déjà présenté fin avril une première série de mesures destinées à empêcher les tentatives de manipulation de l'opinion en ligne. Ces mesures comprennent la limitation pour chaque compte du nombre de commentaires en ligne et de clics sur le bouton « J'aime » dans un laps de temps défini. L’introduction de tous ces dispositifs par le portail intervient suite à l'éclatement d'un scandale de manipulation de l'opinion sur internet. Un blogueur, connu sous le pseudonyme « Druking », a orchestré des trucages massifs de commentaires sur les articles de presse en ligne dans le but d’influencer l’opinion publique. Il s’est révélé être un membre du Minjoo, le parti au pouvoir. Il est également soupçonné d'avoir des liens personnels avec certains députés poids lourds de la formation. L’enquête du Parquet est actuellement en cours. Mais l'opposition réclame l’ouverture d'une enquête spéciale conduite par un procureur indépendant. Le parti au pouvoir s'y oppose. Le bras de fer entre les deux camps rivaux s'intensifie. Du coup, les travaux parlementaires sont paralysés.

Ce n'est pas la première fois qu'on assiste à un scandale de ce genre. Depuis de nombreuses années, à chaque échéance électorale, des tentatives de fausser l'opinion publique à travers des commentaires en ligne ont été détectées. Certains auteurs de ces actes font aujourd'hui l'objet de poursuites judiciaires ou purgent déjà leur peine.

Certains considèrent les mesures présentées par Naver comme audacieuses. D'autres sont sceptiques quant à leur efficacité réelle, d'autant plus que le portail jouit toujours d'une position largement dominante sur le marché. Encore d'autres craignent que les nouveaux dispositifs ne brident le rôle joué par le portail web en tant qu’espace de formation de l'opinion publique.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>