Huh Ik-beom nommé procureur spécial en charge de l’affaire « Druking » open the window of AOD

Publié le: 2018-06-10

Title

Moon Jae-in a nommé Huh Ik-beom comme procureur spécial chargé de l’affaire « Druking ». Son porte-parole a fait part jeudi de cette décision que le président de la République a prise, selon lui, « dans le respect des concertations et des recommandations de l’Assemblée nationale ». Il a ainsi exprimé le souhait de voir l’équipe de Huh mener des enquêtes « objectives et impartiales ».
Un peu plus tôt, les trois groupes parlementaires des quatre partis d’opposition ont présenté deux candidats au chef de l’Etat. Pour nommer un procureur spécial, la loi impose que l’Association coréenne des avocats présélectionne quatre personnes et que l’opposition en propose deux au locataire de la Cheongwadae, à qui revient la décision finale. Pour rappel, les députés ont voté le 21 mai le projet de loi sur l’enquête spéciale de ce scandale de manipulation de l’opinion publique en ligne. Le texte a été délibéré le 29 mai en Conseil des ministres.
Huh Ik-beom a fait ses premier pas en tant que procureur à Daegu, la troisième plus importante ville du pays. Il a ensuite occupé différents postes, comme celui de directeur de la sécurité publique et des affaires criminelles, avant de quitter le ministère public en 2007. Aujourd’hui membre du comité d’arbitrage au sein du tribunal central de Séoul et directeur du comité d’évaluation des facultés de droit de l’Association des avocats, Huh est reconnu pour son expertise dans le règlement des conflits. Depuis 2017, il fait aussi partie de la commission de réforme du ministère de la Justice et du Parquet.
L’équipe qu’il dirige désormais comprendra trois procureurs spéciaux adjoints, 13 procureurs détachés, 35 enquêteurs et 35 fonctionnaires dépêchés. Une fois formée, elle s’installera dans des locaux pour examiner les documents. Comme la loi lui accorde un délai de 20 jours maximum pour tous ces préparatifs, elle devra se mettre au travail fin juin au plus tard. Dès lors, l’enquête pourra durer 60 jours et être prolongée une fois de 30 jours avec l’approbation du président de la République.
Au cœur de ce scandale qui défraie la chronique se trouve un blogueur du nom de Kim, mieux connu sous son pseudonyme « Druking ». Ce partisan du Minjoo, le parti présidentiel, ainsi que ses complices sont soupçonnés d’avoir manipulé des commentaires en ligne en vue d’infléchir l’opinion publique sur des questions politiques. Dans ce contexte, l’enjeu est double : d’une part, le clan de Druking a-t-il réellement travaillé en équipe pour un tel but lors de la présidentielle 2017 ? Et d’autre part, l’ancien député du parti au pouvoir Kim Kyoung-soo est-il lui aussi impliqué dans ce conditionnement du public ? Cet intime de l’actuel locataire de la Maison bleue devra inévitablement comparaître devant le Parquet, vu le témoignage du blogueur arrêté : celui-ci aurait obtenu son assentiment implicite pour passer à l’acte, et même rendu compte du contenu des faux commentaires.
Les investigations risquent aussi de faire tâche d’huile sur l’actuelle administration. Car il a été récemment révélé que le secrétaire présidentiel Song In-bae avait accepté 2 millions de wons, l’équivalent de 1 580 euros, de la part de Druking.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>