Les deux Corées décident de reprendre leur coopération ferroviaire open the window of AOD

Publié le: 2018-07-01

Title

Les deux Corées ont décidé de reprendre leur coopération ferroviaire, interrompues depuis plus de dix ans. Dans ce cadre, elles ont convenu de mener une étude conjointe en vue du raccordement et de la modernisation de deux voies ferrées intercoréennes, la ligne Gyeongui et la ligne Donghae.

Les délégations du Sud et du Nord pour la coopération ferroviaire se sont rencontrées le 26 juin à la Maison de la paix, à Panmunjom. Elles ont décidé de réaliser une étude conjointe pour moderniser les deux lignes de chemins de fer qui traversent la frontière intercoréenne, à savoir la ligne Gyeongui qui relie Séoul à la ville nord-coréenne de Sinuiju, et la ligne Donghae qui longe la côte orientale de la péninsule. Ces lignes ont été fermées suite à la division du pays au niveau du 38e parallèle. Selon le calendrier convenu, Séoul et Pyongyang lanceront une enquête conjointe sur le terrain à la mi-juillet pour examiner la partie transfrontalière de ces lignes en vue de leur restauration. Plus précisément, cette enquête portera sur le tronçon reliant la ville de Munsan au Sud, à la zone industrielle de Gaeseong au Nord, pour la première ligne et, pour la seconde, sur le tronçon entre Jejin au Sud et les monts Geumgang au Nord. Ensuite, dès le 24 juillet, les deux côtés mèneront une étude de terrain sur l'ensemble des tronçons nord de ces lignes, qui s'étendent respectivement de Gaeseong à Sinuiju et des monts Geumgang à la rivière Tumen.

Selon le communiqué commun publié à l'issue de leurs discussions, les deux parties ont convenu de réaliser une « modernisation de haut niveau » du réseau ferroviaire nord-coréen. En effet, ce dernier est tellement vétuste que les trains ne peuvent pas y rouler à plus de 40 km/h, selon les experts. L’amélioration de la vitesse et de la sécurité de ce réseau devrait donc être une priorité. Elles prévoient également de lancer les travaux nécessaires autour des gares ferroviaires des lignes Gyeongui et Donghae et d'installer les systèmes de signalisation et de communication.

Le raccordement de la ligne Gyeongui signifie la naissance d'un chemin de fer qui traverse la péninsule coréenne de bout en bout, en reliant la ville portuaire de Busan, dans le sud-est de la péninsule, à la ville nord-coréenne de Sinuiju, en passant par Séoul. Au nord, cette ligne rencontre le chemin de fer trans-chinois (TCR) à travers Dandong, dans la province du Liaoning en Chine. Quant à la ligne Donghae, elle reliera Busan à Khassan en Russie, en passant par Rajin sur la côte orientale de la Corée du Nord. Elle sera également connectée au Transsibérien (TSR) et traversera ainsi le continent eurasien. Enfin, le tronçon de 104 km entre Gangneung et Jejin, actuellement coupé, devra faire l’objet de travaux de restauration.

Le rythme de la mise en œuvre de toutes ces mesures dépend fortement de l'évolution du contexte géopolitique de la péninsule. Notamment, la levée des sanctions internationales contre Pyongyang est une condition indispensable, mais elle est à son tour conditionnée à des progrès dans la dénucléarisation de la Corée du Nord. Autant dire que la « réunification » des deux Corées par le rail sera un projet de longue haleine.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>