Lancement prochain de deux banques en ligne en Corée du Sud

Publié le: 2015-11-30

Title

Un big bang se précise dans le paysage bancaire sud-coréen. Le régulateur financier vient d’autoriser le lancement de deux premières banques en ligne. Il s’agit de Kakao Bank et de K-Bank, ces consortiums sont menés par le géant de la messagerie mobile Kakao et l’opérateur de télécommunications KT respectivement.

Ces deux grands noms des TIC sud-coréennes ouvriront l’année prochaine ce marché, encore embryonnaire mais plein de promesses. On cherche alors à savoir si leur apparition pourra redéfinir les comportements des clients vis-à-vis des institutions bancaires.

Le passage au tout numérique présente beaucoup d’atouts. Comme beaucoup le savent, les banques en ligne ou les banques sur Internet proposent à leurs clients des transactions électroniques utilisant les FinTech, le terme composé des mots « Finance » et « Technologie ». Cette technologie financière signifie un service innovant qui associe les opérations bancaires aux technologies de l’information. Les banques directes offrent alors des services à distance sans avoir de guichet ou d'agence physiques. Ce qui leur permettra de sortir des sentiers battus, pour fournir des services moins chers mais de plus grande qualité par rapport aux établissements classiques. Les consommateurs peuvent effectuer toutes leurs transactions, qu’il s’agisse d’ouvrir leur compte, de retirer leur argent et de le transférer, depuis leur ordinateur ou leur smartphone.

Autre avantage en vue, celui du taux de crédit. Le système bancaire en ligne peut booster les prêts à taux moyen. Les taux directeurs de la banque centrale sud-coréenne sont tombés à leur plus bas niveau historique, à 1,5 %. Mais cela ne profite nullement aux gens démunis, car ceux-ci ne peuvent emprunter de l’argent aux banques commerciales que via une hypothèque. Ils sont alors obligés de frapper à la porte des banques dites d’épargne, dont le taux annuel de crédit est incomparablement élevé. Selon les récentes données publiées par les dix premières banques de ce type, ce taux a été de 28,6 % à la fin du mois de juillet, alors que celui des banques commerciales se situait en dessous des 3 % en moyenne. Mais les futurs établissements en ligne pourront proposer à la classe populaire des prêts à un taux d’environ 10 %, comme le souhaitait le gouvernement.

Cela dit, il y a encore du pain sur la planche. En effet, ce processus nécessite encore la révision de la loi sur la banque qui attend d’être votée à l’Assemblée nationale, pour que le nouveau système joue un rôle de banque en bonne et due forme. Selon la loi en vigueur, une entreprise, qu’elle soit industrielle ou celle des TIC, ne peut contrôler plus de 4 % du capital d’une banque. Mais le gouvernement souhaite porter le chiffre jusqu’à 50 % seulement pour les banque directes. Mais cela s’annonce difficile. Malgré ce souhait des autorités financières, beaucoup s’opposent toujours à l’assouplissement de la régulation concernée. Cela permettra, selon eux, aux conglomérats de faire d’une banque leur trésorerie privée, entre autres.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>