Séoul se cherche de nouveaux partenaires commerciaux

Publié le: 2017-03-20

Title

La Corée du Sud tente de diversifier ses partenaires commerciaux pour réduire sa dépendance aux exportations vers la Chine. C’est ce qui a été annoncé aujourd’hui par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Energie à travers son rapport présenté au Parlement. Afin de mieux faire face aux éventuels risques venant de la Chine et des Etats-Unis, il s’efforce de trouver de nouveaux débouchés partout dans le monde. Les autorités sud-coréennes envisagent d’abord de lancer les toutes premières négociations sur un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasiatique (UEEA). Réunissant la Biélorussie, la Russie, l’Arménie, le Kazakhstan et le Kirghizistan, l’UEEA représente un marché gigantesque comptant plus de 180 millions d’habitants. Parallèlement, le gouvernement sud-coréen rétablira un dialogue avec le Mexique avec qui la discussion commerciale s’est suspendue en 2009.

Séoul invitera également le Conseil de coopération du Golfe (CCG) à la table des négociations du traité de libre-échange. Ce dernier est une organisation régionale regroupant six pétromonarchies du golfe arabique, à savoir l'Arabie saoudite, l’Oman, le Koweït, le Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Qatar. Avec 50 millions d’habitants, il représente un marché à fort potentiel dont le revenu par personne dépasse les 30 000 dollars. Après avoir organisé trois négociations entre 2007 et 2009 avec lui, Séoul n’est pas parvenu à une conclusion car le CCG a mis en place un moratoire dans les discussions suite à la crise financière internationale.

Les deux premières destinations des produits « made in Korea » sont la Chine et les Etats-Unis. Entre janvier et février, le montant des exportations du pays du Matin clair s’est élevé à 83,5 milliards de dollars, dont 40 % sont réalisés sur les marchés chinois et américain. Cela montre que l’économie sud-coréenne dépend fortement de ses deux premiers partenaires commerciaux. Dans un contexte où Pékin prend des mesures de représailles contre le THAAD déployé en Corée du Sud, et que Washington renforce son protectionnisme, le meilleur moyen de minimiser les risques pour Séoul est de diversifier au maximum ses marchés d’exportation.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>