Inquiétudes autour des progrès nord-coréens dans l’élaboration de MSBS

Publié le: 2017-04-21

Title

La Corée du Nord aurait réalisé une avancée inquiétante dans sa capacité balistique. Elle pourrait désormais tirer plusieurs missiles mer-sol simultanés à partir d’un sous-marin. D’après les analyses d’un groupe d’experts onusien, dirigé par le coordonnateur Hughes Griffith, le sous-marin nord-coréen de classe Gorae, appelé aussi Sinpo, est capable de lancer des missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS) de type KN-11. Résultat, il a découvert un changement technique significatif dans son apparence : de nouvelles bouches d’aérations récemment installées des deux côtés du tube lance-missile. Ce qui laisse supposer que son pas de tir est désormais adapté au lancement des projectiles simultanés.

Un autre indice non négligeable : le chantier naval de Sinpo, situé au nord du 38e parallèle, semble avoir été élargi. Cela permettrait aux nord-coréens de construire des submersibles d’une plus grande dimension, dotés de plusieurs MSBS simultanément. D’ailleurs, la zone supplémentaire du chantier faciliterait les opérations d’embarquement des engins à bord. Face à cette situation préoccupante, l’équipe d’experts a exhorté les Etats membres de l’Onu à ne pas exporter au pays communiste les matières susceptibles de servir à produire des têtes nucléaires ou conventionnelles.

Le régime de Kim Jong-un a procédé à cinq essais de MSBS rien qu’en 2016. En particulier, celui mené en août dernier a été jugé réussi, son missile ayant parcouru environ 500 kilomètres. Et c’est le submersible que Pyongyang ambitionne de mettre au point en parallèle. Pour présenter brièvement le Gorae, premier modèle qu’il a développé, il s’agit d’un sous-marin de 2 000 tonnes qui recourt à la propulsion diesel. Mais le moteur de ce type ne permet pas de se déplacer dans l’eau assez rapidement pour éviter la poursuite. De plus, le Gorae ne peut tirer qu’un seul MSBS, ce qui constitue un autre défaut de la cuirasse. C’est pourquoi le royaume ermite dépense sans compter pour disposer de nouveaux modèles capables de tirer plus d’un missile.

Le rapport d’hier fait également remarquer le progrès rapide et important que le Nord a fait. Son test balistique effectué en août dernier est un cas illustratif. Depuis, le NK-11 n’est plus alimenté par du combustible liquide, mais du combustible solide. Cette « avancée technique principale » a considérablement raccourci le temps de ravitaillement tout en permettant d’en charger un plus grand volume. Elle est aussi efficace à la fois pour assurer la stabilité du processus et pour empêcher de détecter l’étape préparatoire du lancement.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>