Les Etats-Unis utiliseront la force militaire contre Pyongyang si nécessaire

Publié le: 2017-07-06

Title

Un bras de fer diplomatique est annoncé au Conseil de sécurité des Nations unies à propos des sanctions contre la Corée du Nord. C’est ce qui a été constaté lors d’une réunion d’urgence que l’organe sécuritaire onusien a convoquée, hier, suite au dernier lancement d’un missile balistique intercontinental nord-coréen. Nous avons pu assister à de virulents échanges entre les différents pays membres. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France se sont ainsi retrouvés dans une confrontation frontale avec la Russie et la Chine. Les premiers ont réclamé des sanctions extrêmement sévères tandis que les pays proches du régime de Kim Jong-un ont prôné le dialogue. Le ton est monté d’un cran lorsqu’ils ont parlé d’un éventuel usage de la force.

« Si la Chine ne respectait pas les mesures restrictives internationales prises à l’encontre de la Corée du Nord, ses exportations vers le marché américain pourraient être menacées », a fait savoir l’ambassadrice américaine aux Nations unies. Nikki Haley a laissé entendre que toutes les options étaient sur la table y compris la frappe préventive contre le royaume ermite. Et d’ajouter que néanmoins, Washington préférait ne pas s'engager dans ce sens. Face à ces propos, son homologue chinois Liu Jieyi, a réfuté qu’une solution militaire ne constituait pas une option à étudier. Cet avis a été également partagé par le vice-ambassadeur russe à l’ONU Vladimir Safronkov. Ce n’est pas tout : la Chine et la Russie ont appelé à l’arrêt du déploiement du THAAD américain en Corée du Sud, en prétendant que cette installation ébranlait sérieusement la stabilité dans la région.
Face à cette divergence d’avis, il sera difficile de prendre de nouvelles sanctions contre le régime de Kim Jong-un.

Alors que les ambassadeurs sud-coréen et français à l'ONU ont soutenu la proposition de la diplomatie américaine de prendre une nouvelle résolution onusienne contre la Corée du Nord, ceux de la Russie et de la Chine ont mis en garde contre une telle solution, les sanctions ne parvenant pas à dénouer cette crise. Pékin est allé encore plus loin en exhortant Séoul et Washington à stopper leurs exercices militaire conjoints. Il n’a pas manqué d’ailleurs d’appeler Pyongyang à cesser de nouvelles provocations nucléaires. « Si vous voulez devenir ami de Pyongyang, exercez votre droit de veto » a ainsi rétorqué Nikki Haley. Ces propos loin d’être diplomatiques laissent présager la possibilité selon laquelle Washington pourrait prendre ses propres sanctions contre le régime nord-coréen. Rappelons que le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution condamnant Pyongyang à sept reprises depuis 2006. La dernière en date est la résolution 2356 qui a été approuvée à l'unanimité en juin dernier.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>