Séoul et Washington sont actuellement en consultations pour le « secondary boycott »

Publié le: 2017-07-11

Title

Kang Kyung-whan, ministre des Affaires étrangères, a été interrogée, hier, durant la commission parlementaire pour la réunification sur les stratégies à prendre dans le sillage de la dernière provocation de Pyongyang. Et elle a répondu que les Etats-Unis allaient sérieusement considérer d’appliquer leurs propres sanctions. Kang a en même temps fait allusion aux discussions qu’il y aurait eu en ce sens lors du sommet entre Séoul, Washington et Tokyo. Elle s’est refusée cependant à détailler la teneur de cette rencontre en se contentant de préciser que les trois chefs d’Etat ont échangé leurs points de vue. « L’enquête est en cours sur les Etats et les entreprises commerçant avec la Corée du Nord, et les concertations ont eu lieu dans ce cadre », a-t-elle ajouté pour signifier rien d’autre que le « secondary boycott ».

Il s’agit en effet d’un puissant moyen dont disposent les Etats-Unis pour imposer des mesures coercitives. Une fois placé sur leur liste noire, que l’on soit un gouvernement, une société ou une banque, on ne peut plus faire de transactions avec des partenaires américains. Dans ce cas, autant dire que l’on n’arrive plus à accéder au marché mondial, on devient même complétement coupé du monde financier.
A ce titre, le cas iranien est emblématique. Le Congrès américain avait adopté en juin 2010 le même dispositif à l’encontre de Téhéran afin d’interdire tout lien avec les acheteurs du pétrole du pays. Cinq ans plus tard, l’Iran a enfin baissé les bras et renoncé au programme nucléaire qu’il poursuivait depuis 13 ans.
Face à la menace nord-coréenne, les députés américains ont de nouveau recours à la sanction indirecte. Ils ont approuvé en janvier 2016 la loi concernée, qui peut donc être appliquée à n’importe quel moment. Si l’administration Trump passe à l’acte, elle aura évidemment dans sa ligne de mire la Chine, pays qui joue un rôle vital pour l’économie de son allié nord-coréen. Elle vise ainsi à empêcher Pékin de fournir du pétrole à Pyongyang, Inutile donc de dire que l’empire du Milieu s’oppose fermement à cette nouvelle sanction.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>