Rex Tillerson affirme qu’un dialogue est encore possible entre Washington et Pyongyang

Publié le: 2017-08-02

Title

Les Etats-Unis ne veulent pas renverser le régime nord-coréen et espèrent pouvoir dialoguer à l'avenir. C’est le message envoyé par Washington à Pyongyang. « Nous ne sommes pas à la recherche d'un changement ou d'un effondrement du régime nord-coréen. Nous ne sommes pas non plus à la recherche d'une réunification accélérée de la péninsule coréenne » a déclaré hier le secrétaire d’Etat américain devant la presse dans la capitale américaine. Selon Rex Tillerson, son pays n’est pas en quête d’une excuse pour envoyer son armée au nord du 38e parallèle. « La Corée du Nord ne représente pas l’ennemie mais une menace inacceptable pour les Etats-Unis. Nous devons y répondre » a-t-il affirmé.

Pourtant, on s’aperçoit que de plus en plus d’hommes politiques américains durcissent le ton contre la menace nord-coréenne. Selon le sénateur républicain Lindsey Graham, Donald Trump est prêt à une guerre avec la Corée du Nord. Certains demandent d’apporter des changements radicaux dans la politique envers le royaume ermite. Parmi les changements mentionnés, se trouvent, par exemple, l’abandon d’un scénario de réunification dirigée par le Sud et le retrait des troupes américaines déployées dans le pays du Matin clair.

Rappelons que de plus en plus de voix s’élèvent pour demander aux autorités américaines d’opter pour une ligne dure vis-à-vis de Pyongyang depuis le deuxième lancement d’un missile balistique intercontinental (ICBM) par ce dernier. Les journaux américains comme le Wall Street Journal et le New York Times ont publié un éditorial pour mettre en avant la nécessité d’un changement du régime de Kim Jong-un. Cet avis a été partagé par le directeur de la CIA, Mike Pompeo. Dans ce contexte très tendu, le chef de la diplomatie américaine a tenté de marquer son opposition aux partisans de politiques musclées. Il a même laissé la porte ouverte à un dialogue avec Pyongyang à condition que ce dernier ne se dote pas d’une arme nucléaire capable de frapper le territoire américain. Pourtant, cela ne signifie pas que les Etats-Unis se mettront immédiatement à la table des négociations avec la Corée du Nord. Ses propos visent plutôt à appeler cette dernière à changer sa position. La politique américaine ayant pour slogan « pression maximale et engagement » semble rester inchangée. Concernant le dossier nord-coréen, la ministre des Affaires étrangères rencontrera son homologue américain, la semaine prochaine, en marge du Forum régional de l’Asean qui aura lieu les 7 et 8 août à Manille aux Philippines.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>