Mitsubishi est en passe de devoir indemniser deux ex-victimes du travail forcé

Publié le: 2017-08-08

Title

La justice a de nouveau donné gain de cause aux victimes des travaux forcés sous le joug colonial japonais. Elle a condamné Mitsubishi Heavy Industries à dédommager ses anciens employés sud-coréens, exploités sans salaire. Le tribunal du district de Gwangju a suivi la demande des plaignantes. Il a prononcé un dédommagement de 120 millions de wons, soit environ 90 000 euros, au profit de la survivante de l’esclavage, Mme Kim Yeong-ok. Pour Mme Choi Jeong-rye, décédée, le juge a validé une indemnisation à sa famille selon le calcul du partage de la succession et de l’héritage.

Ce travail coercitif a eu lieu durant l’occupation de la Corée par le Japon. Il s’agit en effet de l’un des deux plus grands crimes contre l’humanité perpétrés par l’impérialisme nippon, dont l’autre est l’esclavagisme sexuel, connu sous le nom de « femmes de réconfort ». A l’époque, bon nombre de femmes coréennes ont été envoyées dans l’archipel, et elles s’attendaient à y trouver du travail ou à obtenir un soutien aux études, dupés par les belles promesses des recruteurs japonais. Mais une fois débarqués, elles étaient contraintes à de durs labeurs dans des mines de charbon, des chantiers navals, des manufactures d’armes… Si elles étaient salariées « embauchées », ce n’était qu’apparent, car la majeure partie de la somme a été prélevée sur leur salaire sous prétexte de l’épargne nationale pour qu’en réalité, quasiment rien ne tombe entre leurs mains.

C’est aussi le cas des deux plaignantes du dernier procès. Ces deux dames ont été enrôlées en 1944, en pleine adolescence. Elles croyaient comme les autres avoir saisi l’occasion de gagner de l’argent et de faire leurs études, mais elles devaient passer leur jeunesse dans l’usine de fabrication d’avions appartenant au géant japonais pour ne finalement pas avoir un seul sou en poche. Un total de 14 procès de ce type est actuellement en cours au pays du Matin clair. Ce sont les organisations civiques qui prêtent main forte aux demandeurs. Celle qui a soutenu la récente audience est en train de mener trois actions juridiques contre la multinationale nippone depuis 2012. Quant au premier procès, il est dans l’attente du jugement définitif de la Cours suprême après avoir gagné devant la Cour d’appel en 2015. Pour le second, le verdict en premier ressort devrait tomber ce vendredi, et la sentence d’aujourd’hui concerne la première instance du troisième procès. Pour celle-ci, l’accusé japonais devra faire appel comme précédemment.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>