9 individus et 4 entités nord-coréens ajoutés sur la liste noire de l’UE suite à la résolution de l’Onu

Publié le: 2017-08-11

Title

Préoccupé par les tensions sur la péninsule coréenne, l’Union européenne a ajouté neuf individus et quatre entités nord-coréens sur sa liste noire. Le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) a fait part hier dans un communiqué de presse de cette décision prise par son conseil d’administration. Le SEAE est un organe institutionnel de l’UE chargé des affaires étrangères et diplomatiques. Une fois blacklistées par Bruxelles, les parias n’ont plus le droit de voyager ou de mobiliser leurs actifs dans la zone, ce qui concerne désormais 62 personnes et 50 organisations. En outre, 41 particuliers et sept collectivités nord-coréens sont soumis à des sanctions prises indépendamment à la suite du texte du Conseil de sécurité des Nations unies.

La résolution 2371 adoptée le 5 août dernier appelle à resserrer encore l’étau sur Pyongyang. Il interdit d’exporter vers la Corée du Nord du charbon, du fer et du minerai de fer mais aussi les produits de la mer. De plus, il n’autorise plus à investir dans aucun projet mené conjointement avec le régime de Kim Jong-un, soit ce qui est prévu dans l’avenir ou déjà lancé. La rallonge de sa liste des sanctionnés nord-coréens s’inscrit également dans cette nouvelle résolution. Ce qui est déjà reflété dans les nouvelles mesures de l’UE. Celle-ci a affirmé concernant les autres dispositifs choisis par l’Onu préparer promptement le cadre juridique pour que ses 28 pays membres puissent agir de concert avec la communauté internationale.

Cette rapide réaction de Bruxelles viserait à pousser le Nord à respecter la résolution onusienne. Avant-hier, le porte-parole du SEAE avait mis en demeure Pyongyang de cesser immédiatement ses actes provocateurs. Il a exhorté en même temps les nations intéressées à préférer les moyens pacifiques à la violence pour la dénucléarisation de la péninsule. En effet, le récent épisode d’échanges de plus en plus tendus entre Pyongyang et Washington crée une atmosphère électrique dans la région. Le Nord menace les Etats-Unis tout en précisant son plan d’attaque contre Guam alors que Donald Trump le met en garde contre « ce qui va se passer ». Ce dernier propos ferait allusion aux éventuelles frappes préventives de la part de Washington. De son côté, Séoul appelle à son tour le Nord à ne plus attiser les tensions sur la péninsule. La Maison bleue a réuni hier le Conseil de sécurité nationale (NSC) pour faire état de la situation actuelle, et le chef de l’Etat Moon Jae-in a ordonné de prendre « toutes les mesures nécessaires ».

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>