Accord Séoul-Washington autour de la levée de la limite de poids des ogives sud-coréennes

Publié le: 2017-09-05

Title

Séoul et Washington se sont enfin mis d’accord. L’armée sud-coréenne n’aura plus aucune limite pour le poids de l’ogive de ses missiles. Elle disposera ainsi d’une marge de manœuvres grandement élargie pour mener ses propres actions de représailles. La décision a été prise lors d’un entretien téléphonique que le président sud-coréen Moon Jae-in a eu hier avec son homologue américain Donald Trump. Les conséquences de ce changement seraient majeures et devraient marquer un tournant dans le renforcement des capacités balistiques du pays. Depuis 1979, les missiles sud-coréens sont soumis à des limites de portée et de charge d’ogive en vertu des lignes directrices sur les missiles signées par les deux alliés. Il s’agissait d’une mesure pour freiner la course aux armements dans la région, et la faiblesse de la défense qui en résultait était à combler par le « parapluie sécuritaire » américain.

Ces directives sont désormais amendées sous le coup de la menace nucléaire grandissante de Pyongyang. Séoul et Washington envisageaient à l’origine d’augmenter la charge en question jusqu’à une tonne. Selon ces directives balistiques réactualisées en 2012, la limite imposée aux projectiles sud-coréens est d’une portée de 800 km avec une charge de 500 kg au maximum. Elle est modifiable en faveur d’un meilleur compromis entre les deux facteurs. Il est possible, par exemple, de réduire la portée à 500 km pour alourdir la tête à une tonne, ou encore de diminuer la portée à 300 km en lançant une ogive de deux tonnes. L’armée sud-coréenne a déjà déployé ses missiles balistiques Hyunmoo 2A et 2B capables d’atteindre des cibles éloignées de 300 km et de 500 km respectivement. Hyunmoo 2C, d’une portée de 500 km, sera lui aussi déployé une fois son dernier lancement d’essai terminé.

La Corée du Sud aura alors dans sa ligne de mire toutes les régions nord-coréennes, même au sud de son territoire. Ses capacités de frappe resteraient pourtant insuffisantes sans autoriser la charge de l’ogive plus élevée. Un engin de 500 kg peut détruire au mieux des pistes d’aérodromes alors que les installations nucléaires du pays communiste et les bunkers de son dirigeant se trouvent profondément sous terre. Recourir aux missiles d’un poids supérieur à une tonne est donc indispensable pour Séoul afin de frapper les casemates souterraines de son ennemi. Dans la foulée de ce changement politique, l’armée sud-coréenne compte améliorer ses armes balistiques existantes, ou mettre au point de nouveaux missiles plus précis et plus puissants. Ce qui ne prendrait pas beaucoup de temps, car ce n’est pas par manque de technologie qu’elle ne les a pas développés, mais pour rester en conformité avec les directives militaires convenues entre Séoul et Washington.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>