PyeongChang 2018 : qui seront les futurs médaillés d’or et les nouveaux espoirs ?

Publié le: 2017-10-04

Title

A l’approche de l’ouverture des JO d’hiver de 2018, le cœur des fans de sport commence à battre la chamade. Les athlètes de renommée mondiale vont bientôt affluer vers le pays du Matin clair pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Certains sportifs qui ont passé des années dans l’ombre pourraient devenir star du jour au lendemain ; et les spectateurs du monde entier assisteront à leurs exploits. Vous pourrez rencontrer à Pyeongchang de nombreux athlètes célèbres. Il y a d’abord le Néerlandais Sven Kramer. Ce champion de patinage de vitesse sur longue distance a remporté jusqu’à présent trois médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze. Il vise cette fois-ci le triplé sur 5 000 m. L’icône du snowboard, l’Américain Shaun White va, pour sa part, partir à la reconquête de son titre. Le double champion olympique de half-pipe, à Torino en 2006 et à Vancouver en 2010, s’est classé seulement 4e à Sochi en 2014. De son côté, le Japonais Hanyu Yuzuru, qui a battu le record du monde de points en patinage artistique masculin, ambitionne de mettre la main sur une deuxième médaille d’or. Le skeletoneur letton Martins Dukurs attire lui aussi l’attention des amateurs de sport. Cet « homme à battre » reste vainqueur de la Coupe du monde depuis six ans, mais l’or se refuse toujours à lui à chaque JO.

Les skieuses ne seront pas oubliées non plus. Parmi elles se trouvent évidemment l’Américaine Mikaela Shiffrin, la plus jeune médaillée d’or de slalom de ski alpin, ainsi que sa compatriote Lindsey Vonn, l’ancienne femme de Tiger Woods. En patinage artistique féminin, tous les yeux seront rivés sur la Russe Evgenia Medvedeva, qui avait devancé la reine sud-coréenne Kim Yuna. L’intérêt du public sera moins porté sur la couleur de sa médaille que sur son record, plus précisément, pour voir si elle pourra franchir encore une fois la barre symbolique des 230 points. D’ailleurs, si contre toute attente elle n’arrive pas à monter sur la plus haute marche du podium à Pyeongchang, cela fera des vagues une nouvelle fois. Les sud-Coréens, mettent beaucoup d’espoir dans le patinage sur piste courte et le patinage de vitesse, disciplines qui offrent traditionnellement le plus de médailles à leur pays. L’objectif est cette fois-ci de rafler la moitié d’un total de huit ors décernés sur piste courte. Les sud-Coréennes Shim Suk-hee et Choi Min-jeong espèrent étoffer encore ce palmarès, et les futurs piliers Kim A-rang, Lee Yu-bin et Kim Ye-jin les rejoignent. Chez les hommes, Seo Yi-ra, Lim Hyo-jun, Hwang Dae-heon, Kim Do-kyoum et Kwak Yoon-gy sont prêts à faire oublier leurs mauvais résultats d’il y a quatre ans. En patinage de vitesse, la championne du monde Lee Sang-hwa vise à remporter le troisième titre du 500 m, alors que le médaillé d’or à Vancouver Lee Seung-hoon veut se parer de son deuxième or en mass start ou en poursuite d’équipes. La jeune patineuse Kim Bo-reum s’attend elle aussi à décrocher le métal le plus précieux en mass start et sur piste longue.

Ce n’est pas tout. On se souvient toujours de la victoire surprenante réalisée par le duo de bobsleigh à deux Won Yun-jong et Seo Young-woo lors de la dernière Coupe du monde. De leur côté, Yun Sung-bin, le premier sud-Coréen à s’être imposé en Coupe du monde de skeleton, espère renouveler sa prouesse. Quant au curling et au snowboard, les sportifs sud-coréens tenteraient d’apporter une première médaille à leur pays. Et puis, l’équipe de hockey sur glace fait rêver elle aussi, d’autant qu’elle a décroché la médaille d’argent lors des Jeux asiatiques d’hiver qui se sont déroulés en février dernier à Sapporo. Ce sera aussi intéressant pour les sud-Coréens de découvrir les athlètes naturalisés qui ont intégré la liste des « guerriers de Taegeuk ». Leur nombre atteint 19. Magnus Kim, l’un d’entre eux, possédait la double nationalité sud-coréenne et norvégienne, mais se rend à Pyeongchang en tant que fondeur du pays du Matin clair.

Une autre façon de jouir de ce festival sportif, c’est de s’intéresser au « Dream program ». Celui-ci a été conçu par la ville sud-coréenne de Pyeongchang, qui l’a proposé au Comité international olympique (CIO) en accueillant cette édition d’hiver. Il s’agit d’une initiative destinée à faire connaître les sports d’hiver à des jeunes qui n’auraient sinon aucune occasion de découvrir la neige dans leur région. Ainsi, un total de 1 574 adolescents de 75 pays du monde s’est envolé pour le pays du Matin clair depuis 2004, dont 105 jeunes handicapés. Certains participants du projet « Rêve » s’engagent déjà dans diverses épreuves internationales comme aux JO de PyeongChang. La Corée du Sud a pour objectif d’empocher huit médailles d’or, quatre d’argent et huit de bronze pour arriver ainsi en quatrième rang. En 2010, elle s’est hissée dans le Top 5 du classement général grâce à six médailles d’or, six d’argent et deux de bronze.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
Podcasts
  • Podcasts
  • En téléchargeant les podcasts de KBS World Radio au format MP3, vous pouvez écouter nos programmes...

<

4 / 4

>