Deux anciens conseillers de l'ex-présidente placés en détention provisoire

Publié le: 2017-11-03

Title

Deux des anciens conseillers de Park Geun-hye ont été placés en détention provisoire. Ils sont soupçonnés d’avoir utilisé illégalement de l’argent du Service national de renseignement (NIS) lorsqu’ils travaillaient à la Maison bleue. Hier, le Parquet avait demandé un mandat d’arrêt contre Ahn Bong-geun et Lee Jae-man pour corruption et détournement de fonds publics, conformément à la loi relative à l’aggravation de la peine pour les délits spéciaux. Le Tribunal l’a délivré aujourd’hui après avoir auditionné les deux prévenus. Selon lui, leur culpabilité est déjà suffisamment établie. Plus concrètement, les deux anciens secrétaires de la Cheongwadae auraient reçu chaque mois environ 100 millions de wons en liasses de billets, une somme équivalente à 77 000 euros, de la part de hauts cadres du NIS dès l’arrivée au pouvoir en 2013 de Park Geun-hye. Jusqu’à la destitution de celle-ci, ils auraient soutiré au total quatre milliards de wons provenant du budget initialement alloué aux activités spéciales du directeur du NIS. Selon le Parquet, Ahn aurait perçu dix millions de wons chaque mois en plus de cela.

Les deux ex-conseillers présidentiels ont reconnu avoir encaissé de l’argent liquide du NIS pendant leur interrogatoire mené au Parquet. Mais ils ont préféré garder le silence lorsqu’il s’agissait de savoir à quoi servait cet argent. Ahn a démenti tout soupçon selon lequel il aurait reçu de l’argent pour des intérêts personnels. Quant à Lee, il a dit que ce transfert d’argent se déroulait sur ordre de Park Geun-hye. Cette révélation semble annoncer une onde de choc politico-judiciaire. L’enquête de ce dossier devrait avoir dans sa ligne de mire la présidente déchue. Au cœur du scandale se trouvent les frais liés aux « activités spéciales ». Il s’agit du budget prévu pour assurer les activités confidentielles du gouvernement. Ces dépenses n’exigent aucune facture. Nul besoin non plus de préciser à quoi elles ont été destinées.

Un tel dispositif n’est pas l’apanage du NIS, d’autres ministères en disposent également. Mais c’est lui qui obtient le plus gros budget dédié à ces activités. Entre 2007 et 2016, il a dépensé 4 764 milliards de wons pour mener ses missions secrètes, telles que la récolte de renseignements à l’étranger, soit plus de la moitié de tout le budget alloué à ce titre au gouvernement. Le gouvernement de Park Geun-hye ne serait pas le seul à avoir puisé dans la caisse du NIS. Celui-ci aurait donné une partie de son budget au Parquet ou à la Police, notamment dans le cadre de la lutte anti-communiste. Dans les partis d’opposition, certains demandent que soient menées des enquêtes contre les gouvernements précédents, et de réformer la comptabilité en matière d’activités spéciales pour assurer la transparence.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>