Le conseiller à la sécurité nationale de Trump prône l’isolement de Pyongyang

Publié le: 2017-11-03

Title

Les Etats-Unis tâcheront d’isoler davantage la Corée du Nord afin de résoudre la crise nucléaire nord-coréenne sans passer par la guerre. C’est ce qu’a déclaré jeudi le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump lors de son entretien accordé à des journalistes de cinq pays, que le président américain visitera dans le cadre de sa première tournée asiatique du 3 au 14 novembre. Herbert McMaster a souligné que Washington continuerait à consacrer une grande partie de ses efforts à la diplomatie, en martelant à quatre reprises l’expression « solution sans guerre ». Ainsi, il a réaffirmé la politique nord-coréenne de son gouvernement, « pression et engagement maximums ». Il s’agit de renforcer les sanctions contre le royaume ermite et corollairement son isolement de sorte qu’il s’engage sur la voie de la dénucléarisation. Selon le général McMaster, le numéro un américain appelle les pays d’Asie de l’Est à durcir leurs mesures punitives contre Pyongyang, et à agir de leur propre chef sans se contenter d’appliquer les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Cela afin de faire comprendre au régime de Kim Jong-un qu’il n’a pas d’autre choix que d’abandonner ses programmes de développement balistique et nucléaire.

Le conseiller de Trump a de nouveau souligné l’importance d’agir ensemble. Autrement dit, les pays d’Asie comme la Corée du Sud, la Chine et le Japon devraient exercer des pressions économique et diplomatique sur la Corée du Nord. D’après McMaster, on a certes essayé, mais ce n’est pas suffisant. Il faudrait discuter des moyens de surmonter la crise sans passer par la guerre, d’autant plus que le temps est compté. Le conseiller américain a pointé du doigt les failles de coopération dans la mesure où Pyongyang arrive à contourner les sanctions onusiennes, par exemple, pour exporter illégalement ses produits tels que le charbon. Ainsi, il aurait demandé à demi-mot à Pékin de coopérer davantage pour resserrer l’étau autour de son voisin.

Toutefois, le général américain n’a pas totalement écarté l’option militaire. Elle fera partie des sujets de discussion au sommet sud-coréano-américain. Selon lui, ce serait tout à fait « irresponsable » pour le président Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-in de ne pas se pencher sur une telle éventualité. Comme la menace nord-coréenne est très sérieuse, il est impératif de réfléchir à la dimension militaire. Bref, l’administration Trump donne la plus grande priorité à la solution diplomatique pour résoudre le dossier nord-coréen sans écarter pour autant l’option militaire dont elle pourra se servir comme un moyen de pression à cet effet.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
Podcasts
  • Podcasts
  • En téléchargeant les podcasts de KBS World Radio au format MP3, vous pouvez écouter nos programmes...

<

4 / 4

>