Défection collective au Bareun : une initiative « pour un rassemblement de la droite »

Publié le: 2017-11-06

Title

Neuf membres du Bareun ont quitté leur formation. Ils ont officialisé ce matin leur départ pour regagner leur parti d’origine, le Parti Liberté Corée (PLC). Ces neuf députés souhaitaient une fusion avec le premier parti conservateur. Parmi eux, on trouve Kim Moo-sung, l’une des grandes figures du parti, et deux députés bénéficiant d’un quatrième mandat comme Joo ho-young, le chef du groupe parlementaire du Bareun. Ils déposeront après-demain leur demande de retrait du parti puis entameront la procédure de réintégration au PLC dès le 9 novembre. Toutefois, Joo ne pourra se retirer du parti qu’après la convention nationale du Bareun, prévue pour le 13 novembre.

Ces députés frondeurs jugent que le PLC est plus à même de réaliser leur ambition, à savoir une grande unité des conservateurs. « En quittant le Bareun, nous prenons l’initiative pour un rassemblement de la droite. Les conservateurs doivent réunir leurs forces à tout prix pour l’avenir du pays », ont-ils déclaré devant les journalistes. L’élément déclencheur dans cette défection collective a été l’expulsion du parti de l’ancienne chef de l’Etat, annoncée le 3 novembre par le patron du PLC. Cette décision a servi à éliminer l’obstacle qui empêchait ces dissidents du Saenuri, le parti de Park Geun-hye, de regagner le premier mouvement conservateur. Rappelons que le Saenuri est l'ancien nom du PLC et le Bareun a été créé par les députés conservateurs ayant soutenu la destitution de l'ancienne présidente de la République. Ses dirigeants ont organisé hier soir une réunion d’urgence de quatre heures pour empêcher la scission du parti. Pourtant, leurs efforts n’ont pas abouti.

Le départ de neuf députés du Bareun porte le nombre de partis capables de mener des négociations aux affaires parlementaires à seulement trois : le Minjoo, le parti présidentiel de centre-gauche, le PLC, conservateur, et le Parti du peuple, centriste qui disposent respectivement de 121, 116 sièges et 40 sièges au Parlement. Il n’y a donc que cinq sièges de différences entre le parti au pouvoir et le principal parti d’opposition. Si d’autres élus du Bareun venaient à suivre le mouvement, cela ferait perdre au parti présidentiel son statut de première formation.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>