Nucléaire nord-coréen : « une menace planétaire qui requiert une réponse mondiale » pour le chef de l’Otan

Publié le: 2017-11-09

Title

Lors de sa conférence des ministres de la Défense, ouverte mercredi à Bruxelles, l’Otan s’est penchée sur le dossier nord-coréen. Le secrétaire général de l’organisation a annoncé hier devant les journalistes que la crise nucléaire nord-coréenne figurait à l’ordre du jour de la rencontre. Jens Stoltenberg a même parlé d’une « menace planétaire qui requiert une réponse mondiale ». Il a par ailleurs souligné qu’il fallait exercer une « pression » sur la Corée du Nord afin de trouver un chemin vers la paix. Une pression économique, mais aussi diplomatique et politique. Selon lui, tous les membres de l’Otan s’accordent sur la nécessité de pousser plus agressivement le pays communiste. C’est-à-dire que Pyongyang devrait payer ses actes imprudents et irresponsables comme le développement des armes nucléaires et balistiques. Pour lui, la Russie et la Chine ont un rôle particulier à jouer, en tant que voisins du royaume ermite et en tant que membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu.

Le patron de l’Alliance atlantique avait tenu les mêmes propos la veille, dans un point de presse. Il avait martelé que les programmes nucléaire et balistique nord-coréens constituent une menace pour les pays occidentaux, plus précisément pour les membres de l’Alliance, leurs partenaires ainsi que le régime de non-prolifération nucléaire de la communauté internationale. Il n’avait pas oublié de préciser que l’Otan a la capacité et la volonté ferme de réagir à toutes sortes d’attaques.

Il est inhabituel de voir la question nucléaire nord-coréenne à l’ordre du jour de cette réunion des ministres de la Défense. Cela démontre bien la prise de conscience des autorités occidentales sur ce sujet : le nucléaire de Pyongyang n’est plus une affaire régionale, mais une question touchant l’ensemble de la communauté internationale. Quant à l’Otan, il s’agit en effet d’une organisation politico-militaire mise en place par les Etats-Unis, le Canada et l’Europe de l’Ouest. Constituée de dix pays lors de sa création en 1949, elle compte aujourd’hui 29 membres. Après la guerre froide, l’Otan a opté pour une nouvelle stratégie afin de faire face aux conflits régionaux. Ce qui lui a permis d’intervenir directement dans les frictions en Europe aussi bien qu’au Moyen-Orient, en envoyant des troupes par exemple. Si cette organisation pour la sécurité a mis le dossier nord-coréen sur la table, cela donne à entendre qu’elle va désormais réagir plus activement sur ce sujet. Un nouveau tournant dans les sanctions contre Pyongyang s’annonce.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Parlons Coréen (Mobile)
La Corée du Nord à la loupe
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>