Les grandes lignes du 2e round des négociations sur l’ALE sud-coréano-américain

Publié le: 2018-02-02

Title

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont terminé hier le 2e round des négociations visant à réviser leur accord de libre-échange (ALE). Cette rencontre de deux jours à Séoul est intervenue trois semaines après le premier tour des pourparlers qui s’est tenu le 5 janvier à Washington. Lors de celui-ci, chaque partie a pu sonder les intentions de l’autre. Ce n’est qu’au 2e round que les deux camps ont pu enfin entamer une véritable discussion en dévoilant plus concrètement leur position. On retrouve les mêmes personnalités à la tête des deux groupes de négociateurs. La délégation sud-coréenne a été conduite par Yoo Myung-hee, directrice générale au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce extérieur, alors que la partie adverse était dirigée par Michael Beeman, représentant adjoint au commerce (USTR). Pour les principaux dossiers tels que l’automobile ou les recours commerciaux, les négociations auraient été menées par trois ou quatre groupes.

Les négociateurs s’étaient mis d’accord pour ne pas révéler le contenu sensible des discussions en cours. Ainsi, on n’en connaît pas les détails, mais seulement les grandes lignes. Séoul aurait souligné la nécessité de faire cesser l’abus de recours commerciaux par Washington. Plus concrètement, il aurait évoqué la série de mesures de sauvegarde signées par le président américain Trump contre les panneaux solaires et les lave-linge importés notamment de Corée du Sud. La délégation sud-coréenne aurait également pointé du doigt la fameuse clause ISDS, qualifiée de pernicieuse. Il s’agit d’un mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et Etats. Pour Séoul, les pourparlers devraient être menés équitablement de manière à favoriser les intérêts réciproques. Quant à la délégation américaine, elle se serait focalisée sur l’automobile et ses pièces détachées. C’est ce secteur qui présente la plus grande part du déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Corée du Sud. Washington aurait aussi mentionné la possibilité d’augmenter le quota d’importation des voitures « made in USA » qui ne satisfont pas les critères de sécurité sud-coréens. D’ailleurs, il aurait mis en cause les réglementations sur la sécurité et l’environnement en vigueur au pays du Matin clair, que les constructeurs automobiles considèrent comme des barrières non tarifaires.

La prochaine édition sera organisée dans plusieurs semaines aux Etats-Unis. Le 3e round s’annonce déjà laborieux, les deux parties n’étant pas parvenues à trouver de terrain d’entente sur les sujets principaux.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>