Taxes américaines sur l'acier : Séoul espère y échapper

Publié le: 2018-03-09

Title

Une semaine après son annonce fracassante, Donald Trump a signé jeudi, heure locale, l’ordre administratif imposant de fortes taxes aux importations américaines d’acier et d’aluminium, respectivement à hauteur de 25 % et 10 %, sauf pour le Canada et le Mexique. Le président américain a fait ce geste solennel conformément à l’article 232 de la loi sur le commerce, qui s’appuie sur des arguments liés à la défense nationale pour limiter l’importation de produits et de biens aux Etats-Unis. Le dispositif entrera en vigueur dans 15 jours. A la cérémonie de signature ont assisté des ouvriers et des syndicalistes de la sidérurgie. Trump a fait valoir que l’industrie américaine avait été dévastée par les pratiques commerciales agressives de nations étrangères, dont un grand nombre font partie de ses alliés.

Ainsi, Washington a déclaré une guerre commerciale sans se soucier de ses alliances sécuritaires. Si le Canada et le Mexique sont exemptés de cette hausse des droits de douane, ce serait à cause de la renégociation en cours du NAFTA, l’accord de libre-échange nord-américain. Pour la Corée du Sud, c’était peine perdue malgré les efforts du gouvernement et des industriels pour tenter de persuader l’administration Trump de les en épargner. Mais tout n’est pas encore perdu. Le numéro un américain a fait savoir qu’il sera possible d’engager des négociations en vue d’une levée de cette mesure punitive pour les pays qui réduisent leur « menace » contre les Etats-Unis. En effet, les nations listées pourront plaider leur cause pour bénéficier d’une exemption. Par conséquent, Séoul a décidé de redoubler d’efforts afin de faire valoir ses arguments.

Il n’est pas totalement exclu que la Corée du Sud voie son nom retiré de la liste des pays fortement taxés sur l’acier et l’aluminium avant même que le nouveau dispositif entre en vigueur. Le fait d’infliger cette mesure contre la Corée du Sud fait débat même à l’intérieur des Etats-Unis. Essentiellement pour deux raisons. D’une part, cela pourrait nuire à la coopération bilatérale en termes de sécurité alors que Washington et Pyongyang sont prêts à renouer leur dialogue. D’autre part, il est difficile de remplacer une grande partie des produits sidérurgiques sud-coréens par des articles nationaux. Ainsi, les entreprises américaines pourraient en subir les conséquences.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>