Vers une rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Publié le: 2018-03-09

Title

C’est un nouveau rebondissement assez spectaculaire qui s’opère après une longue escalade des tensions dans la péninsule coréenne. Kim Jong-un et Donald Trump se sont dits prêts à se retrouver bientôt, alors qu’ils nous avaient habitués à des joutes verbales jusqu’à la récente détente survenue dans le cadre des JO d’hiver de PyeongChang. C’est ce qu’a révélé Chung Eui-yong, le conseiller à la sécurité nationale du président sud-coréen, lors d’un briefing à la Maison blanche tenu jeudi soir, heure locale, après avoir rendu visite au président américain. En début de semaine, il s’était rendu à Pyongyang en tant qu’émissaire spécial de Moon Jae-in pour discuter avec le jeune leader communiste. A cette occasion, les deux Corées avaient convenu d’organiser un sommet bilatéral en avril prochain. Et Chung était chargé de transmettre le message de Kim Jong-un à Donald Trump. Il a donc accompli cette mission hier. Selon lui, Kim s’est engagé à œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, et il a promis de s’abstenir de tout nouveau test nucléaire ou balistique. Il a également dit comprendre les exercices militaires conjoints « de routine » entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Dans la foulée, il a fait savoir qu’il était prêt à rencontrer Trump dans les plus brefs délais.

D’après Chung Eui-yong, le numéro un américain a répondu qu’il rencontrerait Kim Jong-un d’ici fin mai pour parvenir à la dénucléarisation permanente de la péninsule. La porte-parole de la Maison blanche, Sarah Sanders, a confirmé que Trump acceptait l’invitation de Kim à un tête-à-tête tout en se disant impatient de voir la Corée du Nord s’engager dans la voie de la dénucléarisation. Elle a précisé que Washington maintiendrait entretemps toutes les sanctions et la pression maximale à son encontre. Lors de son briefing, le conseiller à la sécurité nationale de la Cheongwadae a souligné que toutes les parties prenantes et la communauté internationale soutenaient la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Chung s’est déclaré optimiste sur le processus diplomatique pour résoudre pacifiquement le dossier nord-coréen. En même temps, il n’a pas oublié d’appeler à la prudence. D’après lui, on ne doit pas répéter les erreurs du passé, et la Corée du Nord doit désormais traduire ses paroles en actes.

Par conséquent, Pyongyang a de fortes chances d’enchaîner deux sommets : l’un avec Séoul en avril, et l’autre avec Washington le mois suivant. Ainsi, les trois parties prendront un raccourci en organisant directement des rencontres au plus haut niveau sans passer par un dialogue préliminaire pour sonder les intentions de chacun. Evidemment, des concertations complexes devront être menées en amont, mais le dialogue pourrait s’accélérer de façon spectaculaire avec ces sommets attendus. Si tout se passe comme prévu, cela devrait marquer un tournant pour sortir de la crise nucléaire nord-coréenne.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
Podcasts
  • Podcasts
  • En téléchargeant les podcasts de KBS World Radio au format MP3, vous pouvez écouter nos programmes...

<

4 / 4

>