La « dénucléarisation globale et graduelle » selon Moon Jae-in

Publié le: 2018-04-04

Title

La dénucléarisation globale et graduelle avancée par Moon Jae-in diffère d’avec l’approche adoptée en 2005. C’est ce qu’a expliqué aujourd’hui la Maison bleue. D’après un de ses responsables, la déclaration dite du 19 septembre rendue publique il y a 13 ans consistait à atteindre le but ultime en passant par des étapes intermédiaires. Mais l’alternative de l’actuel président sud-coréen vise quant à elle à trouver un compromis sans détour pour ensuite passer à l’acte progressivement.

Il a aussi souligné que le dialogue entre Pyongyang et Washington serait plus important que celui des deux Corées. Ce sont cette fois-ci les deux dirigeants qui devront s’asseoir à la table des pourparlers, dès le début, pour aller droit à l’essentiel : la dénucléarisation de la péninsule et la sécurité du régime communiste. C’est une différence majeure avec la déclaration commune du 19 septembre 2005, qui chargeait les six pays intéressés d’établir des étapes intermédiaires pour parvenir à la fin à l’abandon du programme nucléaire.

La déclaration de 2005 en question avait été adoptée au cours du quatrième round des pourparlers à six à Pékin. Elle peut se résumer par l’abandon de l’arsenal atomique de la Corée du Nord en échange des garanties de la sécurité de son régime et d’une aide énergétique. Mais chaque partie ayant refusé d’être la première à mettre en œuvre ses engagements, l’initiative était tombée à l’eau.

Les Etats-Unis n’ont pas encore établi leur position. Certains prévoient toutefois qu’elle ne sera pas très différente de la solution adoptée pour la Libye. Dans ce cas, la dénucléarisation précèdera les récompenses. Cette modalité paraît cependant peu réalisable aux yeux de la Cheongwadae, car le royaume ermite tenterait de fragmenter le processus pour tirer le meilleur profit de chaque concession. Ce point de vue a laissé douter de la coopération entre le pays du Matin clair et son allié américain. Mais la présidence sud-coréenne a fait remarquer que la Libye n’avait pas non plus renoncé d’emblée à son ambition nucléaire et que les sanctions à son encontre n’avaient pas été levées d’un seul trait. Pour ainsi dire, la clé devrait être trouvée à mi-chemin des modèles iranien et libyen.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
RSS Service
  • RSS Service
  • Grâce à ce service, les visiteurs du site Internet de KBS World Radio ont accès très facilement aux dernières...

<

3 / 4

>