Pyongyang pourrait-il adhérer au traité d'interdiction des essais nucléaires ?

Publié le: 2018-05-16

Title

La Corée du Nord souhaite participer aux efforts internationaux déployés pour lutter contre les essais nucléaires. C’est ce qu’a annoncé son ambassadeur à Genève, Han Tae-song, devant la conférence du désarmement qui se tenait dans la ville suisse. C’est la première fois que le régime communiste s’engage à se joindre aux efforts mondiaux visant à interdire les essais d'armes nucléaires. Ces propos attirent d’autant plus l’attention qu’ils ont été prononcés avant le sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Cet engagement correspond certainement à la demande du gouvernement américain d’abandonner le nucléaire nord-coréen. Il faut noter que le royaume ermite n’a cessé de présenter ses armes nucléaires comme un moyen d’autodéfense. Les propos de Han marquent un revirement de la position de la Corée du Nord. Ils laissent entendre que Pyongyang envisagerait la signature du traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE). Ce texte ratifié par 166 pays, dont la Corée du Sud, vise à interdire les essais nucléaires, y compris ceux à but pacifique. Il n’est pourtant jamais entré en vigueur. Et pour cause : il n’a pas été adopté par l’ensemble des 44 pays détenant ou développant la technologie nucléaire. Ainsi, les Etats-Unis, la Chine, l’Iran, Israël et l’Egypte ne l’ont toujours pas ratifié. Et à ce jour, trois pays ne l’ont pas signé : la Corée du Nord, l’Inde et le Pakistan.

L’adhésion et la ratification du TICE par le régime de Kim Jong-un pourraient faire partie des mesures concrètes d’abandon du programme nucléaire par le pays communiste. « Il s’agira d’une mesure de démantèlement manifeste et irréversible », a déclaré fin avril Lassina Zerbo, secrétaire exécutif de l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) dans une réunion de préparation à la Conférence de révision du traité de non-prolifération nucléaire, prévue en 2020. L’adhésion de Pyongyang pourrait inciter les pays non signataires à lui emboîter le pas.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>