Affaire Druking : Moon Jae-in désigne Huh Ik-beom comme procureur spécial

Publié le: 2018-06-07

Title

Le président sud-coréen vient de désigner un procureur spécial dans le cadre du scandale de manipulation de l’opinion en ligne. Parmi les quatre candidats présélectionnés par l'Association sud-coréenne des avocats il y a trois jours, Moon Jae-in a nommé Huh Ik-beom à la tête de l’équipe chargée d'enquêter sur l’affaire dite « Druking ». Huh a été nommé l’an dernier à la tête du comité d’évaluation des facultés de droit de l'Association des avocats de Corée du Sud. Il occupe actuellement plusieurs postes clés comme membre du comité d’arbitrage au sein du tribunal central de Séoul et membre de la commission de réforme du ministère de la Justice et du Parquet.

Rappelons qu’il s’agit d’un scandale de trucage de l’opinion publique en ligne dans lequel est impliqué un blogueur connu sous le pseudonyme « Druking ». Accusé d’avoir trafiqué des commentaires en ligne entre juin 2016 et février 2017, Kim de son vrai nom est actuellement en état d’arrestation. L’équipe dirigée par le procureur spécial sera composée de trois procureurs spéciaux adjoints, 13 procureurs envoyés, 35 enquêteurs et 35 fonctionnaires dépêchés. Après sa formation, elle doit trouver un espace pour établir son bureau et examiner les dossiers. Selon la loi relative au procureur spécial, elle dispose d’un délai maximum de 20 jours avant de se mettre effectivement au travail. Rappelons que dans les précédentes enquêtes de ce type, les équipes avaient toutes utilisé l’intégralité de ce délai. De ce fait, on peut s’attendre à ce que l’enquête sur l’affaire « Druking » soit lancée le 27 juin.

Dans un premier temps, l’équipe du procureur spécial dispose de 60 jours pour mener son enquête. Ensuite, elle peut obtenir si nécessaire un délai supplémentaire de 30 jours avec l’approbation du président de la République. La durée maximale est donc fixée à 90 jours. Le plan de l’enquête sera établi en se basant sur les dossiers transmis par le Parquet et la police. Les enquêteurs doivent répondre à deux questions. D’abord, est-ce que le blogueur influent et son complice ont réellement trafiqué des commentaires en ligne avant la présidentielle de mai 2017 ? La deuxième question concerne l’implication de l'ancien élu du Minjoo, Kim Kyoung-soo, dans cette affaire. Le confident du président de la République devra inévitablement comparaître devant la police. L’enquête pourrait éclabousser même la Maison bleue car on a découvert que Song In-bae, le secrétaire en charge du programme présidentiel, avait perçu 2 millions de wons, soit environ 1 587 euros de la part de « Druking ». Enfin, les partis d’opposition demandent à ce que soient examinées les possibles tentatives de minimiser l’enquête sur ce scandale.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio Mobile
  • KBS World Radio Mobile
  • La nouvelle application améliorée de KBS World Radio rassemble toute l’actualité et les contenus avec les services au préalable accessibles via différentes applications....

<

1 / 4

>