Syndicats et patronat s’affrontent sur la revalorisation du salaire minimum

Publié le: 2018-07-06

Title

Les négociations sur la revalorisation du salaire minimum se sont engagées pour en fixer le montant de 2019. Et elles s’annoncent déjà houleuses. Le ton a été donné lors de la réunion plénière tenue hier par la Commission tripartite chargée de cette mission. En tant que représentant de travailleurs, Lee Sung-geung, le secrétaire général de la FKTU, l’un des deux plus grands syndicats du pays, a annoncé sa volonté de porter le salaire minimum horaire au-delà du seuil de 10 000 wons l’an prochain. A cette fin, il a demandé une majoration de 43,3 %, ce qui équivaut à 10 790 wons ou 8,3 euros. Quant au représentant du patronat, il a fait valoir la nécessité du gel, à savoir 7 530 wons, l’équivalent de 5,8 euros.

Les syndicats exigent une telle hausse suite à la modification des modalités de calcul du salaire minimum. Leurs représentants avaient en fait boycotté la Commission avant de revenir à la table de négociations. D’après le nouveau dispositif, le salaire minimum sera désormais fixé de manière à contenir les primes, gratifications, avantages et charges sociales jusqu’à un certain niveau. Comme cela revient à réduire l’effet de la majoration du salaire minimum, les syndicats ont vivement protesté. Par ailleurs, ils soulignent que le montant fixé pour 2018 ne permet pas aux travailleurs de subvenir correctement aux besoins de la vie.

En revanche, le patronat défend le statu quo du salaire minimum pour l’année à venir, en faisant valoir que la revalorisation pour cette année a été trop importante. Selon lui, il ne faudrait pas alourdir la charge des petits commerçants, industriels et entrepreneurs qui ont déjà subi de plein fouet les conséquences de la dernière hausse. Afin d’alléger leur charge, le patronat a proposé d’appliquer des niveaux de salaire minimum différents selon les secteurs. Mais les syndicats y ont opposé une fin de non-recevoir. Par la suite, le patronat a exigé de maintenir le montant actuel pour les employeurs des secteurs les plus défavorisés.

Les syndicats et le patronat devraient engager pleinement leurs négociations à partir de leur proposition respective sous la médiation des membres représentant l’intérêt public au sein de la commission. Ils ont jusqu’au 14 juillet pour fixer le montant du salaire minimum pour 2019. Compte tenu de leurs grandes divergences, il est fort à parier qu’ils auront du mal à trouver un accord avant la date butoir.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
Internet Radio On-Air Window to KBS WORLD Radio Window to KOREA
Sommet intercoréen 2018
La Corée du Nord à la loupe
청취자 만족도 조사 결과 -F
Parlons Coréen (Mobile)
Autres services
KBS World Radio On-Air
  • KBS World Radio On-Air
  • L’application On-Air est spécialement conçue pour accéder rapidement et simplement aux services audio des programmes...

<

2 / 4

>