Aller au menu Aller à la page

Programmes spéciaux

5. Le commerce extérieur a dépassé les 1 000 milliards de dollars pour la deuxième année de suite

2012-12-31

5. Le commerce extérieur a dépassé les 1 000 milliards de dollars pour la deuxième année de suite
Le volume cumulé du commerce extérieur de l’année a dépassé le 10 décembre la barre des 1 000 milliards de dollars pour la deuxième année consécutive. Ainsi, la Corée du Sud fait dorénavant partie des huit puissances commerciales mondiales. Cette performance, réalisée malgré la crise qui frappe l’économie mondiale, montre le plein potentiel du pays en matière d’exportations.

Cette année, les échanges extérieurs des principales puissances commerciales mondiales sont repartis à la baisse au deuxième trimestre. Plus précisément, leur taux de croissance dans 70 pays comme les Etats-Unis et la Chine n’a cessé de tomber : -1,2 % en avril, -3,6 % en juin, -5,8 % en août et -3,7 % en septembre. Les exportations des principaux concurrents du pays du Matin clair, comme l’Allemagne, le Japon, la France et Taïwan ont elles aussi reculé.

Concernant la Corée du Sud, en juillet, ses exportations ont diminué de 8,7 % sur un an, mais le taux de baisse s’est réduit peu à peu pour repartir à la hausse en octobre pour progresser de 1,1 %. Le mois suivant, elles ont grimpé de 3,9 % par rapport à il y a un an pour s’élever à 47,8 milliards de dollars, le plus haut de l’année.

Le seul bémol, c’est que cette année, le volume cumulé du commerce extérieur a dépassé le cap des 1 000 milliards de dollars cinq jours plus tard que l’an dernier.

En 1947, les échanges commerciaux de la Corée du Sud avec les pays étrangers ont dépassé les 100 millions de dollars. Depuis ils ont continué à s’accroître très rapidement : 1,3 milliard en 1967, 11,3 milliards en 1974, 100 milliards en 1988 et 500 milliards en 2005. 72e exportateur en 1964, le pays a fait un bond de 65 places en 46 ans. Il est ainsi devenu en 2010 le septième exportateur mondial. Pendant la même période, il est passé de la 56e à la 9e place au niveau du volume du commerce extérieur et cette année, il a rejoint le peloton de tête des huit premières puissances commerciales mondiales.

Les exportations phares ont elles aussi changé. Si le pays vendait hors des frontières du textile, du contreplaqué ou des perruques dans les années 1970, il exporte depuis les années 2000 des navires, des semi-conducteurs, des téléphones portables et des automobiles.

Contenus recommandés