Aller au menu Aller à la page

Programmes spéciaux

6. La Corée du Sud s’est hissée à la 5e place aux JO de Londres

2012-12-31

6. La Corée du Sud s’est hissée à la 5e place aux JO de Londres
La Corée du Sud a terminé 5e des Jeux olympiques de Londres qui se sont clôturés le 12 août. Elle a décroché 28 médailles : 13 en or, 8 en argent et 7 en bronze. Il s’agit de la meilleure performance depuis les JO de Séoul, lors desquels le pays s’était classé 4e.

La délégation sud-coréenne, composée de 245 athlètes et 129 officiels, a disputé les épreuves de 22 disciplines. Son objectif initial était de finir à la 10e position avec 10 médailles d’or. Mais elle a récolté le même total de médaille d’or qu’à Pékin en 2008 pour boucler les jeux en 5e position. La Corée du Sud est considérée comme le pays qui a le plus réussi ces jeux londoniens.

Le tir et le tir à l’arc sont restés les disciplines phares du sport sud-coréen aux JO. Le pays a raflé trois médailles d’or dans chacune de ces disciplines, deux autres respectivement en escrime et en judo et trois autres en gymnastique, en taekwondo et en lutte.

Autres bonnes performances des sud-Coréens à Londres, en football masculin, les guerriers de Taegeuk sont montés sur la troisième marche du podium pour la première fois de leur histoire olympique. Le jeune nageur Park Tae-hwan a récolté deux médailles d’argent. Si la gymnaste Son Yon-jae n’a pas obtenu de médaille, elle est la première sud-Coréenne à avoir participé à une finale olympique en gymnastique rythmique. Elle a en effet pris la cinquième place au concours général individuel.

Il y avait beaucoup de regrets en revanche pour deux grands espoirs de l’haltérophilie sud-coréenne Sa Jae-hyouk et Jang Mi-ran. Sa, médaillé d’or de Pékin, s’est déboîté le coude en pleine compétition et Jang, également la médaillée d’or de Pékin, s’est contentée de la quatrième place. Regrets aussi pour les quatre joueuses de badminton sanctionnées pour avoir délibérément perdu des matchs, pour l’escrimeuse Shin A-lam, battue en demi-finale de la compétition d’épée après un imbroglio sur le chronomètre.

Contenus recommandés