De nouvelles directives de l'Onu pour faciliter l'aide humanitaire en Corée du Nord l KBS WORLD Radio
Aller au menu Aller à la page

De nouvelles directives de l'Onu pour faciliter l'aide humanitaire en Corée du Nord

#Info plus l 2018-08-07

Journal

ⓒ KBS News

L’aide étrangère destinée à Pyongyang va devenir plus rapide et efficace. Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté hier de nouvelles lignes directrices en vue de faciliter l’assistance humanitaire à la Corée du Nord. En effet, les résolutions sur les sanctions contre le pays communiste autorisent l’assistance humanitaire, mais de manière exceptionnelle. Cependant, dans un contexte actuel de sévérité des sanctions, l’envergure de l’aide avait été naturellement réduite. Ce n’est pas tout. Il y a eu beaucoup de ralentissements dans l’acheminement des approvisionnements vitaux. C’est ce qui a été confirmé par Mark Lowcock, le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, qui a effectué une visite dans le pays communiste il y a un mois. Selon lui, il y a un retard remarquable dans l’achat et la livraison des produits qui ne font pas l’objet de sanctions.


On peut donc dire que les directives adoptées hier tiennent compte de la dure réalité économique du royaume ermite. D’ailleurs, ce texte attire une attention toute particulière étant donné qu’il a été élaboré par les Etats-Unis, qui dans le même temps adoptent une position très ferme vis-à-vis du régime de Kim Jong-un en revendiquant des actions concrètes pour sa dénucléarisation. La participation aussi active de Washington revêt deux significations. D’une part, il s’agit d’un geste face aux demandes d’adoucissement des sanctions de Pyongyang qui profite de la mise en place du dialogue. L’administration Trump ne peut plus rester muette face à la Russie et à la Chine, les alliés traditionnels du régime qui restent sur la même longueur d’onde. D’autre part, on peut entrevoir la volonté américaine de maintenir le cadre de sanctions actuelles tout en faisant face à cette demande. Tout en prévoyant les cas de violation des sanctions, les directives fournissent une transparence dans l’assistance humanitaire. C’est ce qui a été évoqué non seulement au sein du Conseil de sécurité mais également du côté des Etats-Unis.


Selon l’Onu, plus de 10 millions de nord-Coréens, soit 40 % de la population, ont besoin d’une assistance humanitaire. D’après les estimations de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la production de céréales a atteint cette année 802 000 tonnes, soit 5 % de moins par rapport à l’année dernière. Même avec les importations de 150 000 tonnes, il subsistera toujours un manque de 652 000 tonnes.

Contenus recommandés