« La Montagne vide crache la Lune » de Lee Mun-ku l KBS WORLD Radio
Aller au menu Aller à la page

« La Montagne vide crache la Lune » de Lee Mun-ku

#Lettres coréennes l 2018-08-07

Lettres coréennes

Extrait de l’émission :


_____


Plus je vieillis, plus il me manque, à tel point que je ne pourrais jamais le pleurer assez dans ma vie. 

Il s’appelait Shin Hyeon-seok. 

Il est décédé à l’âge de 37 ans. Il aurait eu 48 ans cette année s’il était en vie. 


그 사람은 내가 일생을 살며 추도해도 다하지 못할 만큼

나이를 얻어 살수록 못내 그립기만 했다.

그의 이름은 신현석.

향년 삼십 칠 세였고, 살아있다면 올해 마흔 여덟이 될 터였다.



Notre narrateur-personnage principal se souvient d’un homme qui s’est sacrifié pour aider les autres. Cette nouvelle a été écrite en commémoration de cette personne. 



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

La série « La Ballade dans Galmeori » contient les expériences personnelles tragiques de ceux, notamment l’auteur lui-même, qui ont vécu une époque difficile. Les personnages de cette série constituent, en quelque sorte, une communauté car ils ont tous connu la tragédie de l’histoire moderne de la péninsule coréenne. « La Ballade dans Galmeori » est donc une collection des expériences de cette communauté. 


_____


Il devenait le travailleur le plus exemplaire. Il ne s’occupait pas que de ses propres travaux agricoles. Il ne manquait jamais à toutes sortes d’affaires, importantes ou triviales, même des villages voisins. Il faisait son travail avec acharnement et sérieux : il a creusé la tombe d’un voisin sous un soleil de plomb de juillet et préparé une autre pour un nouveau-né sous l’averse par une nuit de la saison des pluies d’août. Quand ma mère a rendu l’âme, c’est lui qui l’a vêtue dans son habit funéraire. Sa tombe aussi a été faite par lui.   


A l’époque, je n’étais qu’un adolescent en deuxième année de collège, mais je devais réfléchir à comment lui revaloir tous les soins qu’il nous a prodigués. C’était mon devoir à long terme.     


석공은 가장 모범적인 일꾼이 되어갔다.

그는 자기집 농사일에만 부지런을 피운 것이 아니었다.

이웃동네 크고 작은 일에도 부러 빠진 적이 없었다.

그는 꿋꿋이 그리고 성심껏 일을 치러내었다.


어머니의 수의도 석공 손으로 입혀졌다. 유택 역시 석공 손에 이루어졌다.

그 무렵의 나는 겨우 중학 이년생의 어리보기였지만

도대체 어찌하여야만 그의 성의에 조금이라도 보답할 수 있을런지

궁리하지 않으면 안되었다, 그것은 오랜 세월의 숙제이기도 했다.


_____


« Je vous souhaite bonne chance, afin que nous puissions nous revoir. Au revoir. »

Et j’étais déterminé, cette fois-ci, à tendre ma main pour serrer la sienne. Quand j’ai terminé toute la préparation pour son voyage, le soleil rouge se levait au-dessus de la crête derrière l’université Ewha.    


"다시 뵈올 수 있도록 행운이 있으시길 빕니다. 안녕히 가십시오"

그리고 이번만은 내가 먼저 손을 내밀어 악수하리라고 작정하고 있었다.

내가 이리저리 분별하여 떠나 보낼 채비를 두루 챙겨놓았을 때는

이화대학 뒤 산등성이 마루로 붉은 햇덩이가 떠오르고 있었다.




Auteur : 

Lee Mun-ku est né en 1941 dans le village de Galmeori, situé à Boryeong dans la province de Chungcheong du Sud, et est décédé en 2003 à Séoul. Il fait ses débuts littéraires en 1966 en publiant la nouvelle « Vagues blanches » dans la revue Hyundae Munhak. La série « La Ballade dans Galmeori », constituée de huit nouvelles dont notamment « La Montagne vide crache la Lune », a été publiée en 1977.

Contenus recommandés