Aller au menu Aller à la page

Plan d’investissement massif de Samsung : une bouffée d’oxygène pour le pays ?

#Info plus l 2018-08-09

Journal

ⓒKBS News

Samsung Electronics vient de présenter son vaste projet d’investissement pour les trois prochaines années qui peut se résumer en trois points. Premièrement, il s’agit d’établir des bases de croissance pour l’avenir. Pour cela, le géant sud-coréen de l’électronique envisage d’investir 180 000 milliards de wons, soit environ 138 milliards d’euros, et d’embaucher 40 000 employés sur trois ans. Ce volet comprend le développement de quatre moteurs de croissance pour l’avenir et l’investissement dans les sciences fondamentales. Deuxième point : le partage des compétences et des savoir-faire. Le groupe va former 10 000 jeunes dans le domaine du logiciel durant les cinq années à venir, soutenir les startups et mettre en œuvre l’innovation ouverte. Dernièrement, c’est le renforcement de la coopération avec ses sous-traitants, en aménageant des usines intelligentes et en élargissant les programmes de soutien aux entreprises partenaires.


Les deux mots-clés du plan d’investissement, d’emploi et de coopération de Samsung pourraient être les « semi-conducteurs » et le « projet de croissance pour l’avenir ». Une partie de l’enveloppe sera consacrée aux principales activités existantes, dont les puces mémoire qui jouent un rôle prépondérant dans la 4e révolution industrielle, tandis qu’une autre ira aux nouveaux investissements dans les projets d’avenir, à savoir l’intelligence artificielle, la 5G et la voiture autonome. Ainsi, la firme sud-coréenne projette de mettre en place un cercle vertueux de création d’emplois et d’établissement de bases pour la croissance à long terme. C’est dans ce contexte que Lee Jae-yong, l’héritier du groupe Samsung, a souligné l’importance du développement des technologies que « seul son groupe maîtrise ».


Cette annonce de ce poids lourd dans le PIB sud-coréen est une bonne nouvelle pour le gouvernement, qui peine à trouver des solutions dans un climat économique morose. Le taux de croissance du pays au 2e trimestre par rapport au premier est de 0,7 %, et le nombre de nouveaux emplois s’établit autour de 100 000. D’ailleurs, il y a des limites aux mesures qui peuvent être prises par l’exécutif, comme la baisse des taux d’intérêt ou l’augmentation des dépenses publiques. A cela vient s’ajouter la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine qui affecte les exportations des entreprises du pays du Matin clair. On pourrait donc dire que l’annonce de Samsung est une véritable bouffée d’oxygène pour l’administration Moon. Bien que cette décision ait été prise deux jours après la rencontre entre le ministre des Finances et Lee Jae-yong, durant laquelle une requête avait été adressée à ce dernier, beaucoup s’attendent au rôle positif du milieu privé pour le développement économique.


Contenus recommandés