Nouveaux pourparlers intercoréens de haut rang lundi à Panmunjom l KBS WORLD Radio
Aller au menu Aller à la page

Nouveaux pourparlers intercoréens de haut rang lundi à Panmunjom

#Info plus l 2018-08-10

Journal

ⓒKBS News

Suite à la proposition de Pyongyang, les deux Corées se sont mises d’accord pour tenir le 13 août une réunion de haut rang. Avant tout, les préparatifs du 3e sommet entre Moon et Kim seront à l’ordre du jour. C’est ce que confirment à la fois le document officiel envoyé par le Nord et la nouvelle annoncée par le Sud. Lors de leur premier tête-à-tête du 27 avril au village de la trêve de Panmunjom, les deux voisins avaient convenu d’organiser cet automne une nouvelle rencontre au plus haut niveau à Pyongyang. Il convient d’entamer les concertations dès maintenant pour organiser le rendez-vous à temps comme prévu.


Ces pourparlers intercoréens de haut rang semblent revêtir une signification importante alors que les négociations patinent entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Ces deux derniers n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente en raison de leurs priorités inconciliables. Alors que Washington exige la dénucléarisation comme condition préalable à toute contrepartie, Pyongyang plébiscite la déclaration de la fin de la guerre dans la péninsule coréenne avant toute chose. Dans ce contexte, une nouvelle rencontre Séoul-Pyongyang pourrait ouvrir la porte à un second sommet entre Pyongyang-Washington. Il y a une nouveauté qui attire une attention particulière. Contrairement aux précédents pourparlers intercoréens organisés sous la présidence de Moon Jae-in, c’est le régime de Kim Jong-un qui a pris l’initiative de proposer la prochaine réunion de haut rang. Cela démontre bien que le pays communiste a la volonté de trouver une issue à l’enlisement actuel. Par conséquent, si cette rencontre porte ses fruits, elle devrait jouer le rôle de locomotive pour relancer les négociations nord-coréano-américaines.


Même si le dialogue entre Pyongyang et Washington ne cesse de marquer le pas, aucune des deux parties ne semble souhaiter le retour à la case départ. En témoignent les lettres échangées entre Donald Trump et Kim Jong-un. Seulement, les deux côtés ne se font pas totalement confiance. Ainsi, chacune tente d’imposer ses priorités à l’autre. C’est pourquoi il est vital que le président sud-coréen joue le rôle de facilitateur. Mais il semble toutefois difficile de l’organiser dans la capitale nord-coréenne comme prévu dans l’accord du 27 avril, surtout s’il doit avoir lieu dans un délai si court, fin août ou début septembre. Le prochain rendez-vous a donc de fortes chances de se dérouler une nouvelle fois à Panmunjom. Le principal sujet de discussion sera la déclaration de la fin de la guerre de Corée. Il est inévitable d’en discuter, d’autant plus qu’elle est liée aux mesures supplémentaires en vue de la dénucléarisation demandées par les Etats-Unis.

Contenus recommandés