Aller au menu Aller à la page

En Chine, un projet de plantation d'arbres aggrave la pollution atmosphérique

#Focus Asie l 2018-09-06

Séoul au jour le jour

ⓒ Getty Images Bank

Le South China Morning Post a récemment rapporté que les arbres que le gouvernement chinois avait plantés pour diminuer la pollution atmosphérique augmentaient au contraire la concentration de particules fines. 


D’après le journal hongkongais, le gouvernement chinois mène un projet de plantation d'arbres dans le nord du pays afin d’améliorer la qualité de l’air. Jusqu’en mars 2018, il a ainsi créé une forêt artificielle de 690 000 km2


Or, contrairement aux attentes du gouvernement, il a été révélé que ce projet a aggravé la qualité de l’air. Selon un article publié dans une revue scientifique, lorsque des épais brouillards de pollution ont frappé le nord de la Chine en janvier 2014, la forêt artificielle a aggravé la pollution atmosphérique en faisant augmenter la concentration de particules ultrafines de 6 %. C’est parce que ce bois a fait obstacle aux vents qui contribuent à disperser les polluants. 

Contenus recommandés