Aller au menu Aller à la page

Kim Jong-un adresse une nouvelle lettre à Donald Trump

#Info plus l 2018-09-11

Journal

ⓒ KBS News

Kim Jong-un a adressé à Donald Trump une lettre préconisant l’organisation d’un nouveau sommet. La Maison blanche a salué chaleureusement le geste de la Corée du Nord. Les deux pays ont déjà entamé les négociations afin de préparer leur deuxième rencontre. Comme lors de leur premier tête-à-tête, ils adopteront une approche dite descendante, ce qui veut dire que les deux dirigeants prendront eux-mêmes les décisions les plus essentielles.


Les relations entre Pyongyang et Washington semblent s’être améliorées. Leur dialogue a enfin pu sortir de l’impasse. Après que Kim Jong-un a affiché sa volonté d’aboutir à la dénucléarisation avant la fin du mandat de Donald Trump, ce dernier a de nouveau commencé à publier des tweets favorables à Kim. Pour le moment, il est difficile de savoir si leur nouveau face-à-face aura vraiment lieu, car la méfiance des Etats-Unis vis-à-vis de la Corée du Nord demeure profonde. Selon les émissaires américains ayant visité Pyongyang, le dirigeant nord-coréen a annoncé que la déclaration de la fin de la guerre n’entraînerait ni retrait des GI’s de Corée du Sud, ni affaiblissement de l’alliance entre Séoul et Washington. De l’avis des experts, cette affirmation vise à dissiper les soucis des Américains sur les conséquences de la déclaration de la fin de la guerre. Toutefois, ceux-ci ne semblent pas prêts à offrir à la Corée du Nord ce qu’elle souhaite en s’appuyant sur cette promesse incertaine.


Les médias américains se préoccupent toujours de l’activité nucléaire de Pyongyang. Hier, la chaîne NBC a rapporté que le régime nord-coréen développait encore son arsenal nucléaire. D’après elle, c’est justement ces preuves qui ont incité l’administration Trump à adopter une attitude plus offensive envers Pyongyang. D’après Bruce Bennett du centre de recherche Rand Corporation, Kim Jong-un n’aurait démantelé cette année aucune arme nucléaire, mais en aurait au contraire mis au point cinq à neuf nouvelles. Et selon lui, le pays n’aurait pas non plus gelé son programme de développement nucléaire. Dans ce contexte, un officiel du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis a affirmé que le locataire de la Maison blanche prenait à bras le corps les politiques à l’égard du régime ermite, que ce soit par la négociation ou la pression. 

Contenus recommandés