Aller au menu Aller à la page

Au Japon, de nouveaux services funéraires adaptés à divers besoins apparaissent

#Focus Asie l 2018-10-11

Séoul au jour le jour

ⓒ Getty Images Bank

Au Japon où le nombre de personnes âgées bondit, de nouveaux services funéraires adaptés à divers besoins apparaissent. 


L’un d’entre eux est le moine-robot. Dans l’archipel, il est de coutume qu’un moine dirige les obsèques, en récitant le soutra. Cela coûte environ 1 800 euros. Ce robot a été mis au point pour ceux qui ne sont pas suffisamment aisés pour payer cette somme. Il est capable d’effectuer les opérations de base comme déposer l’urne funéraire sur l’autel et réciter le soutra. Cette prestation coûte environ 380 euros. 


Ceux qui ne désirent pas reposer dans une tombe peuvent recourir au service de tombeau virtuel qui utilise les technologies de réalité augmentée. Voici comment cela fonctionne. Les usagers téléchargent un programme sur leur smartphone et enregistrent sur GPS l’endroit où ils ont dispersé les cendres du défunt ou un lieu préféré de ce dernier. Ainsi, quand ils ouvrent le logiciel à cet endroit, des photos ou des vidéos du défunt apparaissent sur l’écran pour qu’ils puissent se remémorer des moments passés ensemble. 

Contenus recommandés