Aller au menu Aller à la page

Le taux de chômage toujours au plus haut

#Info plus l 2018-10-12

Journal

ⓒYONHAP News

L’emploi a du mal à redécoller en Corée du Sud. En septembre, le pays a compté 45 000 employés de plus par rapport à la même période de l’année dernière. Certes, c’est un résultat légèrement supérieur aux 5 000 individus de plus en juillet et aux 3 000 en août dernier. Néanmoins, la hausse demeure trop faible. Le nombre des demandeurs d’emploi a atteint de son côté 1 024 000 personnes pour dépasser ainsi le seuil d’un million pour le neuvième mois consécutif. Dans la foulée, le taux de chômage s’est élevé à 3,6 %, soit le plus haut niveau depuis 13 ans.


Selon la Cheongwadae et le parti au pouvoir, ce résultat est « meilleur qu’on ne l’attendait », et « le pire a été évité ». A ce propos, l’exécutif et le Minjoo vont tâcher d’élaborer des mesures visant à renforcer la capacité de création d’emplois sur mesure pour les classes précaires et en fonction des régions et des industries. Une fois leur plan établi, ils devront en discuter à la réunion présidée par le ministère de l’Economie avant de le présenter au public la semaine prochaine au plus tôt. Le problème de l’emploi donne du fil à retordre à l’exécutif parce qu’il risque de saper les bases de la politique gouvernementale, à savoir la croissance tirée par les revenus. Le gouvernement et le parti présidentiel soulignent que le faible taux de l’emploi s’explique par les problèmes structurels liés aux industries et au marché de l’emploi, et qu’il faudra donc beaucoup d’efforts et de temps pour les résoudre. Ainsi, ils proposent trois lignes directrices. Il s’agit de faire en sorte que les industries-clés mettent à niveau leurs capacités de créer des emplois, d’améliorer leur qualité et de créer des débouchés pour les classes défavorisées.


Les partis d’opposition, eux, mettent en cause la politique basée sur la croissance tirée par les salaires, et demandent au gouvernement de changer de cap. Selon eux, la hausse subite du salaire minimum a poussé les commerçants et les PME à réduire le nombre de leurs employés, et cela aurait provoqué une baisse de revenus non seulement chez les petits commerçants et industriels mais aussi chez les travailleurs qui occupent un emploi précaire. Et Séoul doit faire face à une conjoncture défavorable. Dans son analyse des dernières tendances économiques dévoilée aujourd’hui, le ministère des Finances a indiqué que les incertitudes gagnent du terrain. Ainsi, l’exécutif a changé de position alors qu’il continuait d’évoquer la reprise économique depuis dix mois.

Contenus recommandés