Aller au menu Aller à la page

Deux Américains d’origine coréenne élus à la Chambre des représentants des Etats-Unis

#Info plus l 2018-11-09

Journal

ⓒ YONHAP News

Deux Américains d’origine coréenne ont été élus à la Chambre des représentants des Etats-Unis lors des élections de mi-mandat. Ces deux victoires revêtent une grande signification, d’autant plus qu’elles montrent une diversité sur le plan géographique aussi bien que politique. L’une a été remportée par une républicaine dans l’ouest, et l’autre par un démocrate dans l’est.


La nouvelle est d’abord venue de Young Kim, 56 ans, qui a remporté le 39e district de Californie. Née à Incheon, elle a passé son enfance à Séoul. A 13 ans, elle est partie pour Guam, une île américaine dans le Pacifique. Ensuite, elle a fait ses études dans une université de l’Etat de Californie avant de s’y installer. Après avoir décroché son diplôme, elle a travaillé dans la finance, et elle est devenue femme d’affaires dans le secteur de l’habillement. Sur les conseils de son mari, elle est entrée en politique en tant que conseillère du député fédéral Ed Royce. Elle a travaillé pendant 21 ans auprès de ce poids-lourd. En 2014, elle a été élue à la Chambre des représentants de l’Etat de Californie. Elle succédera, pour un mandat de deux ans, au député sortant Ed Royce, président de la commission des affaires étrangères de la Chambre. Kim a promis de déployer tous ses efforts pour résoudre les dossiers d’actualité entre la péninsule coréenne et les Etats-Unis ainsi que ceux de la communauté sud-coréenne. Par exemple, elle a évoqué les relations diplomatiques Séoul-Washington, l’accord de libre-échange, les retrouvailles de familles séparées par la guerre de Corée, les femmes de réconfort, victimes de l’esclavage sexuel de l’armée japonaise pendant la Seconde guerre mondiale, sans oublier les questions d’immigration.


Le deuxième Coréano-Américain élu est Andy Kim, candidat démocrate âgé de 36 ans en lice dans le 3e district du New Jersey. Il fait partie de la deuxième génération d’immigrants. Sa famille incarne le rêve américain. Son père est un véritable « self-made-man » qui ne doit sa réussite qu’à son travail. Orphelin et handicapé, il a fait ses études dans deux prestigieuses universités américaines, à savoir MIT et Harvard, et est devenu docteur en génie génétique. Quant à Andy Kim, il est diplômé de l’université de Chicago, et en tant que boursier de Rhodes, il a pu obtenir son doctorat à Oxford. Spécialisé dans les relations internationales, notamment les questions du Moyen-Orient, il a travaillé comme conseiller de la stratégie auprès du commandement en chef de l’armée américaine stationnée en Afghanistan, et il a occupé le poste d’adjoint au Conseil de sécurité américain sous l’ancienne administration Obama. Andy Kim met en avant le « rêve américain » accompli par lui et son père. Il a promis de créer un environnement social permettant aux immigrés, comme lui, de réussir.


Cette percée est une première depuis le départ en 1998 de l’ancien député Kim Jay C. Les deux nouveaux élus devraient combler un vide politique de 20 ans sur la scène centrale de la politique américaine pour représenter la communauté sud-coréenne. Par ailleurs, comme ils ont grandi et étudié aux Etats-Unis, contrairement à Kim Jay C., ils pourraient y jouer un plus grand rôle.

Contenus recommandés