Aller au menu Aller à la page

Trump prêt à répondre aux demandes de Pyongyang en cas de dénucléarisation

#Info plus l 2018-12-03

Journal

ⓒKBS News

Le président sud-coréen a dévoilé le message de son homologue américain selon lequel ce dernier attend de savoir si le dirigeant nord-coréen a l’intention de se rendre à Séoul. A travers ce message, Donald Trump a exprimé officiellement sa volonté de prendre des mesures correspondantes si Pyongyang met en œuvre son engagement, à savoir le processus de dénucléarisation. Ce qui est le plus essentiel, c’est de garantir la sécurité de son régime. Son maintien au pouvoir prévaut sur tout, même sur la reprise de l’économie. Il semble alors que le locataire de la Maison blanche ait bien compris cette condition.


Pourtant, la situation semble bien complexe pour que les deux parties mettent à exécution leurs engagements. Si la Corée du Nord fait un pas pour se dénucléariser, les Etats-Unis prendront progressivement des mesures telles que l’atténuation des sanctions économiques à son encontre et l’apport de soutiens financiers. Le problème est que ce processus s’accompagnera forcément de l’inspection des armes de destruction massive et de la résolution des problèmes liés aux droits de l’Homme. Des dossiers qui peuvent porter un coup dur au royaume ermite. De ce fait, il est possible que le message du numéro un américain ne porte pas plus qu’un sens politique.


D’après Moon Jae-in, les dispositifs de récompense ne signifient pas nécessairement la levée ou l’allègement des mesures punitives Il a évoqué d’autres options comme le report ou la réduction de l’ampleur des exercices militaires conjoints sud-coréano-américains, ainsi que les échanges non politiques dans les domaines humanitaire et sportif. Selon lui, la fin de la guerre de Corée pourrait être déclarée dans ce cadre comme un symbole politique. Il est possible que les deux dirigeants aient abordé les concessions que Washington devra faire pour amener Pyongyang à appliquer des mesures substantielles pour le désarmement nucléaire. Celles-ci devront être à la hauteur pour satisfaire le régime communiste. Leur objectif reste pour le moment la visite de Kim III à Séoul avant la fin de l’année. Les deux alliés ont l’intention de donner un nouvel élan au dialogue si l’homme fort de Pyongyang se déplace au Sud pour recevoir le message de Trump. Maintenant, la balle est dans son camp.

Contenus recommandés