Aller au menu Aller à la page

2014 : le projet de coopération de Rajin-Khasan entre les deux Corées et la Russie

#Moments forts vers la réunification l 2018-12-06

Trait d’union

© KBS

Les deux Corées ont entamé le 30 novembre des inspections conjointes de 2 600 km de voies ferrées nord-coréennes, une étude préliminaire qui vise à préparer la reconnexion du réseau ferroviaire du Sud à celui du Nord... et donc, par extension, à celui de l’ensemble du continent eurasiatique. Mais il ne s’agit pas du premier projet de coopération logistique intercoréen : en 2014, Séoul et Pyongyang ont mené, avec les autorités russes, un projet pilote baptisé Rajin-Khasan.


« L’idée était de relier par voie ferrée la ville nord-coréenne de Rajin, au nord-ouest de la péninsule, avec la ville frontalière russe de Khasan. Ce nouveau réseau ferroviaire aurait servi de pont permettant de livrer des matières premières russes, notamment du charbon, jusqu’en Corée du Sud et au-delà, en passant par le port de Rajin. C’était un programme logistique ambitieux qui aurait connecté la péninsule coréenne avec l’Europe et le reste de l’Asie », explique Kim Young-yun, président du Forum de logistique de Corée.


Cette voie ferrée entre Rajin et Khasan mesure 54 km. Ce projet aurait permis de relier l’extrême Orient russe à la Corée du Sud et à son vaste réseau logistique donnant accès au reste du monde... Récit.

Contenus recommandés