Aller au menu Aller à la page

Mike Pompeo optimiste sur le règlement de la crise nucléaire nord-coréenne

2019-02-07

Journal

ⓒYONHAP News

Nous allons d’abord revenir sur l’optimisme affiché par le secrétaire d’Etat américain à propos de l’issue des négociations nucléaires avec la Corée du Nord. Mike Pompeo a fait savoir, hier, qu’il s’attendait à ce que le dirigeant nord-coréen tienne sa promesse de dénucléarisation. Le chef de la diplomatie américaine a en effet affirmé que cette perspective serait tout à fait réalisable, et que ce choix constituerait la meilleure opportunité pour le pays communiste, la sécurité des Etats-Unis et le monde entier. Afin d’étayer ses propos, il a fait remarquer que le leader nord-coréen avait souligné, lui-même, la nécessité de changer de cap, en donnant la priorité au développement économique du pays. Dans la foulée, Pompeo a ajouté que si Kim Jong-un honorait son engagement, Washington mettrait en œuvre, à son tour, ses promesses pour assurer la stabilité dans la péninsule et un meilleur avenir aux habitants du royaume ermite.


Mais d’un autre côté, les Etats-Unis restent campés sur leur principe, à savoir la mise en place des mesures de dénucléarisation par Pyongyang d’abord, et les compensations ensuite. Il s’agit des deux enjeux principaux des pourparlers nucléaires en cours. Puisque le calendrier du prochain sommet Trump-Kim est fixé, on peut en déduire que les deux camps ont trouvé, en gros, un terrain d’entente sur ces sujets.


Mais, comme on dit, le diable se cache toujours dans les détails. Il reste encore un long chemin à parcourir pour que les deux ennemis de la guerre de Corée surmontent leur méfiance mutuelle qui se prolonge depuis ces sept dernières décennies. Par ailleurs, la Corée du Nord a, par le passé, développé des armes nucléaires et balistiques en cachette après avoir promis le contraire à la communauté internationale. Dans ce contexte, le secrétaire d’Etat américain se voulait optimiste et prudent à la fois en incitant Pyongyang à concrétiser, le premier, les mesures de dénucléarisation, d’autant plus qu’actuellement, les tractations bilatérales de travail sont dans la dernière ligne droite dans la capitale nord-coréenne.

Contenus recommandés